31 janvier 2018 3 31 /01 /janvier /2018 17:17

 

 

 

 

Mardi, visite des villages de Boussac et de Huriel puis retour à la maison...

De Le Grand-Pressigny à Boussac, en passant par Saint-Gaultier et La Châtre

Périple du 16 janvier  2018 au  31 janvier   2018

14ème jour : lundi 29 janvier 2018

Aujourd'hui, on va rouler un peu plus que les autres jours.

A midi, on fait la pause déjeuner à Saint-Gaultier (36800)

Ensuite, on s'arrête au S.U de La Châtre (36400) pour quelques provisions.

La Châtre nous connaissons pour y être allés en septembre 2014 (clic ICI pour voir ou revoir l'article) http://www.macmanouche.com/article-famille-macmanouche-com-23eme-sortie-4-124579867.html

Nous arrivons en fin d'après-midi à l'aire de Boussac (23600) où nous y avons fait halte il a 6 jous (le mercredi 24 janvier)

Donc, deuxième nuit à Boussac et … toujours que nous...

__________________________________________________________________________

De Boussac à Saint-Éloy-les-Mines, en passant par Huriel

Périple du 16 janvier  2018 au  31 janvier   2018

15ème jour : mardi 30 janvier 2018

Ce matin, visite du village de Boussac. 

(clic sur les photos pour les agrandir)

On déplace le camping-car pour le garer sur l'aire des services, très proche du centre du bourg.

On déplace le camping-car pour le garer sur l'aire des services, très proche du centre du bourg.

La Mairie de Boussac.

La Mairie de Boussac.

Puits et maison à tourelle, rue de la cure.

Puits et maison à tourelle, rue de la cure.

La maison à tourelle et une vieille porte.

La maison à tourelle et une vieille porte.

famille macmanouche.com :"67ème sortie (14/14)"
Les façades et la toiture de cette maison sont inscrits à l'inventaire des monuments historiques depuis le 22 décembre 1986.

Les façades et la toiture de cette maison sont inscrits à l'inventaire des monuments historiques depuis le 22 décembre 1986.

famille macmanouche.com :"67ème sortie (14/14)"
Côté jardin, le château (fermé en cette saison).
Côté jardin, le château (fermé en cette saison).

Côté jardin, le château (fermé en cette saison).

L'église Sainte-Anne, édifiée au 13ème siècle,  était, selon toute vraisemblance, la chapelle du château.

L'église Sainte-Anne, édifiée au 13ème siècle, était, selon toute vraisemblance, la chapelle du château.

Maisons avec tourelleMaisons avec tourelle

Maisons avec tourelle

Autres maisons ayant retenu notre attention.  Autres maisons ayant retenu notre attention.

Autres maisons ayant retenu notre attention.

Façade originale !

Façade originale !

Une ancienne devanture.

Une ancienne devanture.

Le bâtiment de la ''Caisse d'Épargne''.

Le bâtiment de la ''Caisse d'Épargne''.

« Le bâtiment des Bains-Douches, œuvre de l'architecte M. REYNAUD, a été achevé en 1935 pour répondre aux carences locales en matière d'hygiène. »

« Le bâtiment des Bains-Douches, œuvre de l'architecte M. REYNAUD, a été achevé en 1935 pour répondre aux carences locales en matière d'hygiène. »

Après avoir regagné notre autocaravane, on va se garer sous le château.

«Le château de Boussac est probablement né, vers le 10ème ou le 11ème  siècle, à partir d’une tour de guet en bois qui commandait le passage d’antiques voies romaines menant  à Tullum ( Toul-Sainte-Croix ).»

«Le château de Boussac est probablement né, vers le 10ème ou le 11ème  siècle, à partir d’une tour de guet en bois qui commandait le passage d’antiques voies romaines menant  à Tullum ( Toul-Sainte-Croix ).»

«En 1965, le Département vendit le château à des particuliers, Monsieur et Madame  Blondeau qui, immédiatement, entreprirent de le restaurer et après, plus d’un demi-siècle d’efforts incessants et soutenus, en firent le fleuron du patrimoine creusois.»

«En 1965, le Département vendit le château à des particuliers, Monsieur et Madame  Blondeau qui, immédiatement, entreprirent de le restaurer et après, plus d’un demi-siècle d’efforts incessants et soutenus, en firent le fleuron du patrimoine creusois.»

Maintenant, nous repartons sur le long ruban noir jusqu'à Huriel (03380)

On approche de Huriel dont on aperçoit le fameux ''Donjon de la Toque'' qui domine le village.

On approche de Huriel dont on aperçoit le fameux ''Donjon de la Toque'' qui domine le village.

On se gare sur le petit parking de la gare et, après le repas, on part visiter le bourg.

Pas très loin de la gare, sur le rond point du Collège George Sand, cette main gigantesque : ''Sculpture symbole Huriel Village d'art''.

Pas très loin de la gare, sur le rond point du Collège George Sand, cette main gigantesque : ''Sculpture symbole Huriel Village d'art''.

Nous arrivons ensuite sur la place de la Toque  ==>

Nous arrivons ensuite sur la place de la Toque ==>

==> place sur laquelle s'élève le  ''Donjon de la Toque'' ==>

==> place sur laquelle s'élève le ''Donjon de la Toque'' ==>

==> donjon plus connu sous le nom populaire de ''la Toque'', ==>

==> donjon plus connu sous le nom populaire de ''la Toque'', ==>

==> ceci en raison de son ancienne toiture qui était en forme de toque pointue.

==> ceci en raison de son ancienne toiture qui était en forme de toque pointue.

Le donjon d’Huriel (haut d'environ 30mètres) est un des rares donjons quadrangulaires français du début du XIIème siècle encore visibles aujourd’hui.

Le donjon d’Huriel (haut d'environ 30mètres) est un des rares donjons quadrangulaires français du début du XIIème siècle encore visibles aujourd’hui.

Le donjon et ses deux tourelles rondes.

Le donjon et ses deux tourelles rondes.

famille macmanouche.com :"67ème sortie (14/14)"
''La Tour Tronquée'' : cette tour autrefois tronquée et à moitié détruite, a été restaurée récemment.

''La Tour Tronquée'' : cette tour autrefois tronquée et à moitié détruite, a été restaurée récemment.

Un peu plus au nord du village, l'église Notre-Dame d’Huriel.

« Édifice roman, datant du début du XIIème siècle, contemporaine du Donjon de la Toque, l’église Notre Dame est construite dans le même granit. »

« Édifice roman, datant du début du XIIème siècle, contemporaine du Donjon de la Toque, l’église Notre Dame est construite dans le même granit. »

Détail de la porte latérale.

Détail de la porte latérale.

Son porche à arcature triple, assez rare dans l’Allier.

Son porche à arcature triple, assez rare dans l’Allier.

« Des caractères auvergnats se retrouvent au niveau du clocher situé à la croisée du transept : octogonal et massif, couvert de bardeaux en bois de châtaignier, il rappelle les clochers des majeures romanes d’Auvergne (comme Saint Nectaire, Orcival, etc.). »

« Des caractères auvergnats se retrouvent au niveau du clocher situé à la croisée du transept : octogonal et massif, couvert de bardeaux en bois de châtaignier, il rappelle les clochers des majeures romanes d’Auvergne (comme Saint Nectaire, Orcival, etc.). »

Il nous faut, maintenant, repartir vers la halte du soir à Saint-Éloy-les-Mines (63700).

Demain nous rentrons à la maison...

__________________________________________________________________________

De Saint-Éloy-les-Mines à Doulioux, en passant par Thiers

Périple du 16 janvier  2018 au  31 janvier   2018

16ème et dernier jour : mercredi 31 janvier 2018

Fin de ce 67ème périple, un peu perturbé par le mauvais temps...

____________________________________________________________________________

A bientôt pour un autre périple

_____________________________________________________________________________

«Je n'ai pas parlé à ma belle-mère depuis 18 mois. Je n'aime pas l'interrompre.»

Ken Dodd (humoriste britannique)

____________________________________________________________________________

Compteur Global gratuit sans inscription

___________________________________________________________________________

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2018 7 28 /01 /janvier /2018 18:48

 

 

 

 

Ce matin, on va visiter le village de Le Grand-Pressigny.

Journée à Le Grand-Pressigny

Périple du 16 janvier  2018 au  31 janvier   2018

13ème jour : dimanche 28 janvier 2018

Le temps est très maussade, mais il ne pleut pas (pour le moment), alors on va visiter le village de Le Grand-Pressigny.

« Village touristique du Sud Touraine situé à la confluence de la Claise et de l'Aigronne, le Grand-Pressigny est très anciennement connu. Au VIème siècle, Grégoire de Tours le cite sous le nom de Prisciniacus, puis il portera le nom de Précigné, Pressigny-les-Quatre-Eglises (XVème siècle), Pressigny-le-Grand (XVIème siècle) pour enfin se nommer aujourd'hui le Grand-Pressigny. »

(clic sur les photos pour les agrandir)

On passe devant l'église Saint-Gervais – Saint-Protais, ==>

On passe devant l'église Saint-Gervais – Saint-Protais, ==>

==>  édifice complexe dont la construction s'est étagée du XIIe aux XVIe siècles avec son singulier clocher dont la flèche date de 1636.

==> édifice complexe dont la construction s'est étagée du XIIe aux XVIe siècles avec son singulier clocher dont la flèche date de 1636.

Puis la Mairie, avec en arrière plan les vestiges du château.

Puis la Mairie, avec en arrière plan les vestiges du château.

L'entrée majestueuse de la Mairie !

L'entrée majestueuse de la Mairie !

Le cadran solaire (1613) d'une maison située place des Halles, donne toujours l'heure (mais pas de soleil aujourd'hui!).

Le cadran solaire (1613) d'une maison située place des Halles, donne toujours l'heure (mais pas de soleil aujourd'hui!).

Après avoir acheter du pain, on grimpe jusqu'aux vestiges du château.

« La forteresse médiévale du Grand-Pressigny est, après celle de Loches, la plus importante et la mieux conservée de la région. »

« La forteresse médiévale du Grand-Pressigny est, après celle de Loches, la plus importante et la mieux conservée de la région. »

Le donjon.

Le donjon.

L'imposant donjon, gigantesque tour carrée de 35 mètres de hauteur  ==>

L'imposant donjon, gigantesque tour carrée de 35 mètres de hauteur ==>

==> est situé du côté du plateau pour interdire l’accès du château.

==> est situé du côté du plateau pour interdire l’accès du château.

famille macmanouche.com :"67ème sortie (13/14)"
Ce beau donjon rectangulaire - du début du XIIe siècle à quatre étages voûtés - s’est retrouvé partiellement détruit en quelques minutes, un matin de février 1988.

Ce beau donjon rectangulaire - du début du XIIe siècle à quatre étages voûtés - s’est retrouvé partiellement détruit en quelques minutes, un matin de février 1988.

Sur cette photo, on peut voir le spectaculaire escalier à vis !

Sur cette photo, on peut voir le spectaculaire escalier à vis !

Le château du Grand Pressigny se compose du donjon ruiné, d’un bâtiment et d’une tour Renaissance.

Le château du Grand Pressigny se compose du donjon ruiné, d’un bâtiment et d’une tour Renaissance.

La tour Renaissance.

La tour Renaissance.

La façade arrière du  logis Renaissance.

La façade arrière du logis Renaissance.

On contourne le château par la rue des remparts.

On contourne le château par la rue des remparts.

Les tours du château.

Les tours du château.

Les fossés.

Les fossés.

L'entrée du château.

L'entrée du château.

famille macmanouche.com :"67ème sortie (13/14)"
Le logis renaissance abrite aujourd’hui un musée sur l’archéologie.

Le logis renaissance abrite aujourd’hui un musée sur l’archéologie.

« Cette forteresse, installée sur le rebord du plateau qui domine la Claise,  a gardé l’essentiel de sa formidable enceinte du XIVe siècle.»

« Cette forteresse, installée sur le rebord du plateau qui domine la Claise, a gardé l’essentiel de sa formidable enceinte du XIVe siècle.»

On continue notre petite promenade par la rue du Four Banal.

«Le four banal permettait aux paysans du Grand-Pressigny de cuire leur pain en payant une taxe, reversée au Seigneur, appelée la banalité. Le four banal était en activité permanente durant le Moyen Age.»

 

 

Vu de l'extérieur, le four n'attire pas l'attention !

Vu de l'extérieur, le four n'attire pas l'attention !

Le four banal, au pied du château.

Le four banal, au pied du château.

Les cheminées visibles sur les pans de murs du four et des maisons avoisinantes laissent présager l'existence d'habitations maintenant disparues.

Les cheminées visibles sur les pans de murs du four et des maisons avoisinantes laissent présager l'existence d'habitations maintenant disparues.

Une maison rénovée.

Une maison rénovée.

Détail de la fenêtre.

Détail de la fenêtre.

On laisse ensuite le centre du bourg pour rejoindre la Rue du Pontereau.

Dans cette rue, se trouve un ancien lavoir.

Dans cette rue, se trouve un ancien lavoir.

De là, on se dirige vers la sortie du village.

Sur la petite route de la Celle-Guenand, se trouve le petit hameau troglodyte baptisé les Roches ==>

Sur la petite route de la Celle-Guenand, se trouve le petit hameau troglodyte baptisé les Roches ==>

==>  comprenant des caves,   ==> ==>  comprenant des caves,   ==>

==> comprenant des caves, ==>

==> des maisons adossées au coteau avec caves ==>

==> des maisons adossées au coteau avec caves ==>

L'intérieur d'une  cave.

L'intérieur d'une cave.

Avant de regagner le camping-car, un dernier coup d’œil sur la forteresse.

Avant de regagner le camping-car, un dernier coup d’œil sur la forteresse.

Après-midi farniente car il pleut

Ce soir, deuxième nuit sur l'aire de Le Grand-Pressigny ... et toujours seuls !

___________________________________________________________________________

coordonnées de l'aire de Le Grand-Pressigny  : (46° 55’ 1.9” E 0° 48 ’23.3”)

__________________________________________________________________________

A bientôt pour la suite de notre 67 ème périple

_____________________________________________________________________________

«Je n'ai pas parlé à ma belle-mère depuis 18 mois. Je n'aime pas l'interrompre.»

Ken Dodd (humoriste britannique)

____________________________________________________________________________

Compteur Global gratuit sans inscription

___________________________________________________________________________

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2018 6 27 /01 /janvier /2018 19:23

 

 

 

 

Fin de la visite de Loches, sous le brouillard...

De Loches à Le Grand-Pressigny

Périple du 16 janvier  2018 au  31 janvier   2018

12ème jour : samedi 27 janvier 2018

Lever sous un épais brouillard.

Avant de reprendre la route, on va finir de visiter Loches.

(clic sur les photos pour les agrandir)

La tour Saint-Antoine qui a du mal à percer le brouillard !

La tour Saint-Antoine qui a du mal à percer le brouillard !

L'entrée de la tour. (fermée).

L'entrée de la tour. (fermée).

Le sommet de la tour culmine à 52 mètres au-dessus de nous !

Le sommet de la tour culmine à 52 mètres au-dessus de nous !

Nous voici sur la Place de Verdun où trône le Palais de Justice ==>

Nous voici sur la Place de Verdun où trône le Palais de Justice ==>

==> Palais de Justice construit en 1866 et fermé depuis 2010 !

==> Palais de Justice construit en 1866 et fermé depuis 2010 !

On emprunte l'avenue des Bas Clos qui nous mène jusqu'à l'Espace Agnès Sorel.

 

«Idéalement situé dans le centre-ville de Loches, l’Espace Agnès Sorel permet l’organisation d’événements de tous types :  spectacles professionnels (concert, théâtre, danse...), fêtes, salons, conférences, séminaires ou congrès. »

«Idéalement situé dans le centre-ville de Loches, l’Espace Agnès Sorel permet l’organisation d’événements de tous types : spectacles professionnels (concert, théâtre, danse...), fêtes, salons, conférences, séminaires ou congrès. »

L'ancienne école Alfred de Vigny à Loches a fermé ses portes définitivement en 2016.

L'ancienne école Alfred de Vigny à Loches a fermé ses portes définitivement en 2016.

famille macmanouche.com :"67ème sortie (12/14)"
Ce magnifique bâtiment de la Caisse d'Épargne fut l'une des premières Caisses d'épargne créées en France.

Ce magnifique bâtiment de la Caisse d'Épargne fut l'une des premières Caisses d'épargne créées en France.

« Protégé au titre des Monuments Historiques depuis 2000, l’ancienne Caisse d’Épargne est un témoin majeur du développement de la ville au début du 20e siècle. 

« Protégé au titre des Monuments Historiques depuis 2000, l’ancienne Caisse d’Épargne est un témoin majeur du développement de la ville au début du 20e siècle. 

Le centre ''Jacques Villeret'', école de musique.

Le centre ''Jacques Villeret'', école de musique.

«De son vrai nom Mohamed Boufroura (dit Jacky - Jacques Villeret), est né le 6 février 1951 à Tours en Indre-et Loire, ville dont Annette Bonin, sa mère, était originaire. Lorsqu'elle part s'installer à Loches avec Raymond Villeret, Jacques est âgé de 5 ans. Il va vivre jusqu'à l'adolescence une jeunesse heureuse entre pêche, football, et ses camarades de classe !

Le 28 janvier 2005, le septième art était en deuil, avec la disparition de Jacques Villeret. Acteur de cinéma connu notamment pour ses rôles dans ''l'Été en pente douce'' (1987), ''la Soupe aux choux'' (1981), ou encore le fameux François Pignon dans ''le Dîner de cons''. (1998) ...»

Sur le chemin qui nous ramène au camping-car, une originale boutique de fleurs !

Sur le chemin qui nous ramène au camping-car, une originale boutique de fleurs !

famille macmanouche.com :"67ème sortie (12/14)"

Nous déjeunons sur l'aire de Loches, puis dans l'après-midi, sous une petite pluie, nous prenons la route pour nous rendre à Le Grand-Pressigny (37350).

Nous nous garons sur l'aire qui se trouve à côté du camping-municipal (fermé). Les services sont gratuits en cette saison (eau & EDF).

Demain, visite du village...

___________________________________________________________________________

coordonnées de l'aire de Le Grand-Pressigny  : (46° 55’ 1.9” E 0° 48 ’23.3”)

__________________________________________________________________________

A bientôt pour la suite de notre 67 ème périple

____________________________________________________________________________

«Le progrès : trop robot pour être vrai.»

Jacques Prévert

____________________________________________________________________________

Compteur Global gratuit sans inscription

___________________________________________________________________________

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2018 5 26 /01 /janvier /2018 19:51

 

 

 

 

 

Visite de Loches (3ème partie) : Le donjon de la citadelle

Périple du 16 janvier  2018 au  31 janvier   2018

11ème jour : vendredi ( 3ème partie ) 26 janvier 2018

Dernière partie de notre visite de la citadelle de Loches : le donjon.

(clic sur les photos pour les agrandir)

famille macmanouche.com :"67ème sortie (11/14)"
Le donjon et, à droite, cachée par les branches des arbres, la tour Louis XI.

Le donjon et, à droite, cachée par les branches des arbres, la tour Louis XI.

Le donjon, l'un des plus anciens donjons de pierre, est composé d'une  ''tour maîtresse'' et d'un ''petit donjon''.

Le donjon, l'un des plus anciens donjons de pierre, est composé d'une ''tour maîtresse'' et d'un ''petit donjon''.

L'entrée du château était protégée par un pont-levis.

L'entrée du château était protégée par un pont-levis.

Après avoir franchi le pont-levis et le ''petit donjon'', on arrive dans la cour avec, à gauche, le logis du gouverneur et à droite la ''tour maîtresse''.

Après avoir franchi le pont-levis et le ''petit donjon'', on arrive dans la cour avec, à gauche, le logis du gouverneur et à droite la ''tour maîtresse''.

Le donjon, haut de 36 mètres, est élevé sur un plan quadrangulaire.   (clic sur les photos pour les agrandir)Le donjon, haut de 36 mètres, est élevé sur un plan quadrangulaire.   (clic sur les photos pour les agrandir)

Le donjon, haut de 36 mètres, est élevé sur un plan quadrangulaire. (clic sur les photos pour les agrandir)

Voici l'accès au donjon.

Voici l'accès au donjon.

La ''tour maîtresse'' comportait auparavant un toit et un chemin de ronde extérieur.  La ''tour maîtresse'' comportait auparavant un toit et un chemin de ronde extérieur.

La ''tour maîtresse'' comportait auparavant un toit et un chemin de ronde extérieur.

 Les planchers ont disparu, des structures métalliques permettent le passage des visiteurs.

Les planchers ont disparu, des structures métalliques permettent le passage des visiteurs.

Les trois niveaux de la tour et les traces des cheminées. Il ne reste plus que l'ossature de pierre. Les parties boisées (toit et planchers) ont disparu.

Les trois niveaux de la tour et les traces des cheminées. Il ne reste plus que l'ossature de pierre. Les parties boisées (toit et planchers) ont disparu.

La salle de réception au premier étage..  La salle de réception au premier étage..

La salle de réception au premier étage..

La réserve et le puits vus de la salle de réception.

La réserve et le puits vus de la salle de réception.

Pour monter au niveau défensif, c'est-à-dire au sommet du donjon, il faut gravir 160 marches...  Ouf ! Plus que quelques marches et c'est le sommet et la superbe vue !

Pour monter au niveau défensif, c'est-à-dire au sommet du donjon, il faut gravir 160 marches... Ouf ! Plus que quelques marches et c'est le sommet et la superbe vue !

Loches et la collégiale Saint-Ours.

Loches et la collégiale Saint-Ours.

Gros plan sur la collégiale.

Gros plan sur la collégiale.

Beaulieu-lès-Loches et la collégiale de la Trinité depuis le sommet du donjon.

Beaulieu-lès-Loches et la collégiale de la Trinité depuis le sommet du donjon.

A gauche la collégiale de Loches, au centre le terrain de sport et, au loin à droite,  la collégiale de la Trinité de Beaulieu-lès-Loches.

A gauche la collégiale de Loches, au centre le terrain de sport et, au loin à droite, la collégiale de la Trinité de Beaulieu-lès-Loches.

famille macmanouche.com :"67ème sortie (11/14)"
Une partie des remparts.

Une partie des remparts.

Les différents étages, vus du rez-de-chaussée.

Les différents étages, vus du rez-de-chaussée.

Le rez-de-chaussée de la tour servait de réserve et de cellier avec l'ancien puits

Le rez-de-chaussée de la tour servait de réserve et de cellier avec l'ancien puits

« Le donjon de Loches : Un chef d’œuvre de l'architecture militaire du XIe siècle.

Il a été édifié par Foulques Nerra (comte d'Anjou) vers l’an mil. Haut de 36 mètres, c’est l’un des plus imposants de l’époque romane. C’est aussi l’un des mieux conservés en Europe de nos jours. Cette tour maîtresse, structure défensive et résidentielle, a connu plusieurs sièges au cours des luttes territoriales entre Capétiens et Plantagenêts (XIIè et XIIIè siècles). Château comtal puis forteresse royale, elle devient prison d’État (du XVe au XVIIIe siècle), où furent enfermés les prisonniers politiques de haut rang, puis maison d’arrêt départementale (XIXe et XXè siècles).»

Le donjon et les remparts.

Le donjon et les remparts.

Le donjon et ses 36 mètres de haut, vu  ==>

Le donjon et ses 36 mètres de haut, vu ==>

 ==>  vu de depuis le parc à l'ouest.

==> vu de depuis le parc à l'ouest.

Après cette agréable et enrichissante visite, on regagne notre camping-car.

Après cette agréable et enrichissante visite, on regagne notre camping-car.

Ce soir, on dort à Loches. Demain sera un autre jour …

___________________________________________________________________________

coordonnées de l'aire de Loches : (47° 7’ 59.8” E 1° 0’ 1”)

__________________________________________________________________________

A bientôt pour la suite de notre 67 ème périple

____________________________________________________________________________

«Le progrès : trop robot pour être vrai.»

Jacques Prévert

____________________________________________________________________________

Compteur Global gratuit sans inscription

___________________________________________________________________________

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2018 5 26 /01 /janvier /2018 15:11

 

 

 

 

 

Visite de Loches (2ème partie) : La citadelle

Périple du 16 janvier  2018 au  31 janvier   2018

11ème jour : vendredi ( 2ème partie ) 26 janvier 2018

Dans la première partie du précédent article, nous venions de franchir la Porte Royale et nous allons, dans cette deuxième partie, visiter la Citadelle de Loches.

(clic sur les photos pour les agrandir)

On commence par le Logis Royal.

On commence par le Logis Royal.

« Sa façade en terrasse domine la ville et la vallée de l’Indre. Bijou d’architecture de la fin du Moyen-Âge (gothique et gothique flamboyant), le logis royal de Loches est l'une résidence favorite de la dynastie des Valois. Jeanne d’Arc y rencontre le futur Charles VII. La favorite du roi Agnès Sorel s’y installe, la reine de France Anne de Bretagne y séjourne. »

Vue d'ensemble du Logis royal, avec au premier plan, la partie construite au XIVe siècle. L'escalier a été ajouté au XIXe siècle.

Vue d'ensemble du Logis royal, avec au premier plan, la partie construite au XIVe siècle. L'escalier a été ajouté au XIXe siècle.

Depuis le jardin du promontoire, superbe vue sur  les toits de Loches et la tour Saint-Antoine qui domine la ville. Depuis le jardin du promontoire, superbe vue sur  les toits de Loches et la tour Saint-Antoine qui domine la ville.

Depuis le jardin du promontoire, superbe vue sur les toits de Loches et la tour Saint-Antoine qui domine la ville.

Toujours le Logis Royal, avec en arrière plan la tour Saint-Antoine et à droite la tour Agnès Sorel

Toujours le Logis Royal, avec en arrière plan la tour Saint-Antoine et à droite la tour Agnès Sorel

La tour Agnès Sorel et les élévations en style gothique vues depuis la terrasse.

La tour Agnès Sorel et les élévations en style gothique vues depuis la terrasse.

La partie Sud du Logis Royal avec ses tourelles et en arrière plan toujours la tour Saint-Antoine.

La partie Sud du Logis Royal avec ses tourelles et en arrière plan toujours la tour Saint-Antoine.

Vue d'ensemble du Logis Royal, façade Sud avec la Tour Agnès Sorel à gauche et les 3 tourelles au centre.

Vue d'ensemble du Logis Royal, façade Sud avec la Tour Agnès Sorel à gauche et les 3 tourelles au centre.

De la terrasse côté Sud, une autre vue sur la ville.

De la terrasse côté Sud, une autre vue sur la ville.

Depuis les marches du Logis Royal, vue sur la collégiale Saint-Ours

Depuis les marches du Logis Royal, vue sur la collégiale Saint-Ours

famille macmanouche.com :"67ème sortie (10/14)"
Le porche et la tour de l'église Saint-Ours, ancienne collégiale Notre-Dame fondée vers 965.

Le porche et la tour de l'église Saint-Ours, ancienne collégiale Notre-Dame fondée vers 965.

Porche roman du XIIe siècle dans le narthex.

Porche roman du XIIe siècle dans le narthex.

« La Collégiale offre à la vue un profil t unique en France : les deux clochers à flèche sont séparés par deux coupoles pyramidales à huit pans (appelées localement ''dubes''), reconstruites à l'identique au XIXe siècle. »

famille macmanouche.com :"67ème sortie (10/14)"
Le portail roman et ses chapiteaux sur le côté nord.

Le portail roman et ses chapiteaux sur le côté nord.

Statue dans un jardin d'une maison proche de l'église.

Statue dans un jardin d'une maison proche de l'église.

Maintenant nous nous dirigeons vers le Château.

On va commencer par la tour Louis XI sise sur la droite du donjon.

On va commencer par la tour Louis XI sise sur la droite du donjon.

Salle de torture  de la tour Louis XI.

Salle de torture de la tour Louis XI.

Depuis l'intérieur de la tour,  vue sur la collégiale et ==>

Depuis l'intérieur de la tour, vue sur la collégiale et ==>

==> et sur la barbacane  (XVe siècle) qui protégeait l'entrée du château pour faire face au progrès de l'artillerie.

==> et sur la barbacane (XVe siècle) qui protégeait l'entrée du château pour faire face au progrès de l'artillerie.

La salle de la maquette. Maquette récente du château de Loches tel qu'il devait se présenter à l'époque médiévale.

La salle de la maquette. Maquette récente du château de Loches tel qu'il devait se présenter à l'époque médiévale.

Après avoir gravi les nombreuses d'un escalier à vis, on arrive au sommet  de la tour, sur la terrasse à feu de cette tour Louis XI.

Après avoir gravi les nombreuses d'un escalier à vis, on arrive au sommet de la tour, sur la terrasse à feu de cette tour Louis XI.

De la terrasse, une superbe vue sur tout le plateau sud et sur la barbacane.

De la terrasse, une superbe vue sur tout le plateau sud et sur la barbacane.

Vue sur la collégiale.

Vue sur la collégiale.

Les tours en amande sur le côté sud du rempart.

Les tours en amande sur le côté sud du rempart.

«Vues de l'extérieur de l'enceinte, ces tours constituent l'une des vues les plus célèbres du château de Loches. C'est Henri II Plantagenêt qui est à l'origine de leur construction. Au XIIe siècle, le roi anglais décida de faire bâtir une muraille pour renforcer le système défensif de la cité. Sur son côté sud, on construisit trois tours en amande, de neuf mètres de diamètre et à trois étages.»

Du haut de la tour Louis XI, vue sur la ville.

Du haut de la tour Louis XI, vue sur la ville.

famille macmanouche.com :"67ème sortie (10/14)"famille macmanouche.com :"67ème sortie (10/14)"

On redescend de la tour pour nous rendre au cachot du 'Cardinal Balue''.

La porte massive qui donne accès au cachot. ==>

La porte massive qui donne accès au cachot. ==>

==>  cachot (pièce circulaire sans fenêtre) qui se trouve au bas de cet escalier.

==> cachot (pièce circulaire sans fenêtre) qui se trouve au bas de cet escalier.

« Le cachot dit ''du cardinal de Balue'' :

Jean Balue (1421-1491) est l'homme de confiance de Louis XI... jusqu'à ce que le roi le soupçonne de trahison au profit de la maison de Bourgogne et le fasse enfermer. Peut-être à Loches, à Plessis-lès-Tours ou à Onzain ou un peu des trois. À Loches, il aurait, dit-on, passé trois ans dans une cage de fer. Louis XI lui rendra la liberté en 1480. Installé à Rome, Balue deviendra légat du pape. Le cachot est une grande pièce cylindrique, couverte d'une coupole. En fait il doit s'agit plutôt d'un cellier ou d'un moulin à grain. »

 

Le logis du gouverneur de la forteresse. À l'époque médiévale, ce pavillon est l'entrée principale de la forteresse.  (On aperçoit la coupole de la tour Louis XI)

Le logis du gouverneur de la forteresse. À l'époque médiévale, ce pavillon est l'entrée principale de la forteresse. (On aperçoit la coupole de la tour Louis XI)

Face au logis du gouverneur se trouve le ''Martelet''.  En raison de travaux, pas de visite de la tour, seuls les souterrains sont accessibles.

Puisqu'on ne peut pas monter, on va donc descendre dans les souterrains à 20mètres de profondeur !

On y descend par un escalier tournant à partir du cachot de Ludovic Sforce.

On y descend par un escalier tournant à partir du cachot de Ludovic Sforce.

Le souterrain est une galerie de forme irrégulière, creusée en plein roc, sous le Martelet.

Le souterrain est une galerie de forme irrégulière, creusée en plein roc, sous le Martelet.

Cette galerie a aussi servi à l'extraction de la pierre de tuffeau.

Cette galerie a aussi servi à l'extraction de la pierre de tuffeau.

« Sous la ville, serpentent 300 km de carrières sur deux ou trois niveaux. Un vrai labyrinthe fragilisé par la fin de l’activité humaine. Le sous-sol lochois a connu ses mille glorieuses. D'abord pour l'extraction de la pierre de tuffeau. Pendant mille ans, ces belles pierres blanches ont permis la construction du donjon, du logis royal et des maisons de la ville. Les cavités ont ensuite servi à entreposer le vin avant que le phylloxera ne ravage, au XIXe siècle, le vignoble local qui ne s'en remettra jamais. Et enfin pour l'exploitation champignonnière qui sera étouffée dans les années 1970-1990 par la concurrence étrangère. »

Il nous reste à visiter la pièce maîtresse de la citadelle de Loches : le donjon.

Ce sera l'objet de la 3ème partie ...

_____________________________________________________________________________

«Le progrès : trop robot pour être vrai.»

Jacques Prévert

____________________________________________________________________________

Compteur Global gratuit sans inscription

___________________________________________________________________________

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2018 5 26 /01 /janvier /2018 11:48

 

 

 

 

Première partie de la visite de Loches

De Châteauroux à Loches

Périple du 16 janvier  2018 au  31 janvier   2018

11ème jour : vendredi 26 janvier 2018

Malgré la proximité de la rue, la nuit a été calme sur cette aire de Châteauroux.

Ce matin, on roule jusqu'à Loches où l'on arrive juste un peu avant midi.

L'aire peut accueillir seulement 4 camping-cars, mais nous ne sommes que deux.

(clic sur les photos pour les agrandir)

De l'aire, on aperçoit la citadelle de Loches.

De l'aire, on aperçoit la citadelle de Loches.

L'aire est située à proximité de l'Indre qui a débordé.

L'aire est située à proximité de l'Indre qui a débordé.

famille macmanouche.com :"67ème sortie (9/14)"

Après le repas, visite de la ville de Loches

( 1ère partie )

Pour aller de l'aire au centre ville, on ne peut pas ne pas voir la tour Saint-Antoine !

Pour aller de l'aire au centre ville, on ne peut pas ne pas voir la tour Saint-Antoine !

« La tour Saint-Antoine de la cité royale de Loches, labellisée ville d'Art et d'Histoire est un remarquable édifice de style architectural Renaissance, construite entre 1529 et 1575. »

famille macmanouche.com :"67ème sortie (9/14)"

« Elle est le dernier témoignage de l'ancienne église Saint Antoine qui était édifiée à cet emplacement. »

famille macmanouche.com :"67ème sortie (9/14)"

« Placée au cœur de la cité, un peu au nord du célèbre Château de Loches, la Tour Saint Antoine habille le quartier historique de la ville. »

famille macmanouche.com :"67ème sortie (9/14)"

« Ancien clocher, elle a notamment servi de beffroi pour prévenir la population des dangers qui guettaient la cité. »

famille macmanouche.com :"67ème sortie (9/14)"

« Classée au titre des Monuments Historiques par le Ministère de la Culture depuis 1840, la Tour Saint Antoine, haute de plus de cinquante mètres, est aujourd'hui le seul beffroi encore debout de la province de Touraine. »

famille macmanouche.com :"67ème sortie (9/14)"
En descendant la Grande Rue, on aperçoit la tour Saint Antoine par dessus les toits !

En descendant la Grande Rue, on aperçoit la tour Saint Antoine par dessus les toits !

La porte des Cordeliers (qui porte le nom de l'ancien couvent fondé au XIIIe siècle) était une des portes d'accès à la ville. Cette dernière est en fait encore de nos jours entourée d'une belle enceinte fortifiée du XIIème siècle.

La porte des Cordeliers (qui porte le nom de l'ancien couvent fondé au XIIIe siècle) était une des portes d'accès à la ville. Cette dernière est en fait encore de nos jours entourée d'une belle enceinte fortifiée du XIIème siècle.

Autrefois, la porte se composait de deux ponts-levis qui venaient chevaucher l'Indre... dont le cours a été détourné depuis !

Autrefois, la porte se composait de deux ponts-levis qui venaient chevaucher l'Indre... dont le cours a été détourné depuis !

Surmontée de bastions à mâchicoulis et d'un chemin de ronde, la porte des Cordeliers a complété le système de défense de la ville. Sur la gauche, on aperçoit le Logis Royal.

Surmontée de bastions à mâchicoulis et d'un chemin de ronde, la porte des Cordeliers a complété le système de défense de la ville. Sur la gauche, on aperçoit le Logis Royal.

Face à la Porte de Cordeliers, le Moulin des Cordeliers.

Face à la Porte de Cordeliers, le Moulin des Cordeliers.

Cette ancienne  minoterie a été réhabilitée pour abriter un complexe hôtelier !

Cette ancienne minoterie a été réhabilitée pour abriter un complexe hôtelier !

Juste en face de l'ancien Moulin, sur la place de la Marne, trône la statue d'Alfred de Vigny.

Juste en face de l'ancien Moulin, sur la place de la Marne, trône la statue d'Alfred de Vigny.

De la place, nous empruntons la rue de la République jusqu'à la Porte Picois.

La porte Picois se caractérise par son système défensif avec pont-levis, herse et son chemin de ronde à mâchicoulis.

La porte Picois se caractérise par son système défensif avec pont-levis, herse et son chemin de ronde à mâchicoulis.

Côté intra-muros, sa belle façade dévoile une ouverture de style gothique, surmontée d'une statue de la Vierge et, adossé à elle, l'hôtel de Ville (édifié au XVIème siècle),un monument de style renaissance au charme incontestable.

Côté intra-muros, sa belle façade dévoile une ouverture de style gothique, surmontée d'une statue de la Vierge et, adossé à elle, l'hôtel de Ville (édifié au XVIème siècle),un monument de style renaissance au charme incontestable.

En suivant la rue du château, nous parvenons à la Porte Royale.

En suivant la rue du château, nous parvenons à la Porte Royale.

« Unique entrée permettant l'accès à la citadelle, la porte Royale est datée du XIIIe siècle. Elle est remaniée au XVe siècle avec une terrasse adaptée aux nouvelles avancées militaires depuis l’apparition de l’artillerie à poudre. Elle présentait toutes les défenses nécessaires : pont-levis, fossé, mâchicoulis, meurtrières et terrasse à canons. Au XVIe siècle, elle est transformée en prison et le fossé qui longeait le mail est comblé un siècle plus tard. »

Des 4 portes encore debout, celle-ci est bien la plus imposante, avec son corps principal flanqué de deux énormes tours.

Des 4 portes encore debout, celle-ci est bien la plus imposante, avec son corps principal flanqué de deux énormes tours.

 C'est à l'époque médiévale la seule porte de toute l’enceinte qui permet d'accéder au château et qui permet aussi de le protéger... Jeanne d'Arc arrive par là pour parler au roi de la nécessité de de son couronnement à Reims... 

 

Par la Porte Royale, on entre  dans l'enceinte de la citadelle, citadelle qui sera l'objet de la 2ème partie de notre visite de Loches

Par la Porte Royale, on entre dans l'enceinte de la citadelle, citadelle qui sera l'objet de la 2ème partie de notre visite de Loches

A tout de suite pour la 2ème partie :   visite de la citadelle de Loches...

_____________________________________________________________________________

«Le progrès : trop robot pour être vrai.»

Jacques Prévert

____________________________________________________________________________

Compteur Global gratuit sans inscription

___________________________________________________________________________

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2018 1 22 /01 /janvier /2018 19:14

 

 

 

 

Visites de Thiel-sur-Acolin, de Saint-Menoux et de Bourbon-l'Archambault

Journées à Thiel-sur-Acolin

Périple du 16 janvier  2018 au  31 janvier   2018

5ème jour & 6ème jour : samedi 20 & dimanche 21 janvier 2018

 

SAMEDI :

Il a plu toute la nuit et ça continue ce matin. Donc comme on ne pourra rien visiter, on décide de faire une journée ''farniente'' dans le camping-car.

En milieu d'après-midi, la pluie ayant cessé, on va à pied jusqu'au village pour acheter du pain.

(clic sur les photos pour les agrandir)

A  part la Mairie,  ==>

A part la Mairie, ==>

==> l'église et ==>

==> l'église et ==>

==> et une vieille maison, rien d'autre à voir !!!

==> et une vieille maison, rien d'autre à voir !!!

La pluie refait son apparition, alors on revient rapidement à notre autocaravane sans rencontrer âme qui vive !

Ce soir, on passera une deuxième nuit (seuls) sur l'aire de  Thiel-sur-Acolin.

Ce soir, on passera une deuxième nuit (seuls) sur l'aire de Thiel-sur-Acolin.

Demain dimanche, c'est la météo qui nous guidera...

DIMANCHE :

Il pleut toujours, donc on ne bouge pas. A chaque petite accalmie, on promène vite fait Jaïka.

3ème nuit sur l'aire de Thiel-sur-Acolin et nous sommes toujors seuls !

A demain...

____________________________________________________________________________

De Thiel-sur-Acolin à Bourbon-l'Archambault, en passant par Saint-Menoux

Périple du 16 janvier  2018 au  31 janvier   2018

7ème jour : lundi 22 janvier 2018

Le soleil n'est toujours pas au rendez-vous ce matin !

Après les vidanges et le plein d'eau, on se met en route pour Saint-Menoux(03210) où l'on arrive vers midi.

(clic sur les photos pour les agrandir)

Pendant que MimiManouche prépare le repas, MacManouche, malgré une pluie fine, part faire quelques photos.

Pendant que MimiManouche prépare le repas, MacManouche, malgré une pluie fine, part faire quelques photos.

L’église abbatiale de Saint-Menoux est considérée comme l’un des plus beaux édifices religieux du Bourbonnais.

L’église abbatiale de Saint-Menoux est considérée comme l’un des plus beaux édifices religieux du Bourbonnais.

La partie la plus ancienne (le narthex) date du XIe siècle et sert de vestibule (fermé par une grille) à l’église.

La partie la plus ancienne (le narthex) date du XIe siècle et sert de vestibule (fermé par une grille) à l’église.

L'église édifiée aux XIIe et XIIIe siècles suivant un plan inscrit dans un rectangle de 62m de long et ==>

L'église édifiée aux XIIe et XIIIe siècles suivant un plan inscrit dans un rectangle de 62m de long et ==>

==> et 16m de large.

==> et 16m de large.

L'église, le puits et les jardins.

L'église, le puits et les jardins.

Une tour-clocher carrée de 30m de hauteur ajoute à l’originalité de l’édifice.

Une tour-clocher carrée de 30m de hauteur ajoute à l’originalité de l’édifice.

famille macmanouche.com :"67ème sortie (4/14)"
Le monument est classé depuis 1830 suite à la visite de Prosper Mérimée.

Le monument est classé depuis 1830 suite à la visite de Prosper Mérimée.

famille macmanouche.com :"67ème sortie (4/14)"
Mais ce qui attire surtout le visiteur, c’est la présence dans l’église de la fameuse ''débredinoire''(*).

Mais ce qui attire surtout le visiteur, c’est la présence dans l’église de la fameuse ''débredinoire''(*).

(*La ''débredinoire'' est un sarcophage - contenant les restes de saint Menoux - percé d'un trou dans lequel les simples d'esprit sont censés passer la tête afin de recouvrer la santé mentale.»

«Le nom ''débredinoire'' provient du mot ''bredin'', qui signifie "simple d'esprit" en dialecte bourbonnais.»

Puits qui n'est pas la ''Fontaine Saint-Martin'' car MacManouche, à cause de la puits n'a pas eu le temps de la prendre en photo (voir légende ci-dessous).

Puits qui n'est pas la ''Fontaine Saint-Martin'' car MacManouche, à cause de la puits n'a pas eu le temps de la prendre en photo (voir légende ci-dessous).

«A Saint-Menoux, la fontaine Saint-Martin, appelée parfois par les gens du pays fontaine du bon Menoux fait l'objet d'une légende : La légende de la couleuvre.

Un jour, un énorme serpent vint s'installer sur sa margelle, interdisant à quiconque de venir y puiser de l'eau. Saint Menoux glissa l'extrémité de son bâton sous le reptile et le projeta au loin en disant : "Là où tu tomberas, tu seras couleuvre." Le serpent tomba en un lieu désert devenu la commune de Couleuvre (située à 25 km de Saint-Menoux)»

Après les saucisses aux lentilles cuisinées excellemment par MimiManouche, on file à Bourbon-l'Archambault (03160)

Après les saucisses aux lentilles cuisinées excellemment par MimiManouche, on file à Bourbon-l'Archambault (03160)

La forteresse de Bourbon-l'Archambault vue depuis la cabine du camping-car.

La forteresse de Bourbon-l'Archambault vue depuis la cabine du camping-car.

Une fois garés, on part à l'assaut de la forteresse 

Une fois garés, on part à l'assaut de la forteresse 

Pour arriver  au château, on passe par la rue du Pont-Levis. Pont-Levis qui a été remplacé par un pont routier.

Pour arriver au château, on passe par la rue du Pont-Levis. Pont-Levis qui a été remplacé par un pont routier.

« Les Trois Tours Nord seuls témoignages actuels, avec la Tour Qui Qu'en Grogne (voir ci-dessous), de la toute-puissance de cette forteresse de Bourbon-l’Archambault qualifiée d'imprenable en son temps. »

« Les Trois Tours Nord seuls témoignages actuels, avec la Tour Qui Qu'en Grogne (voir ci-dessous), de la toute-puissance de cette forteresse de Bourbon-l’Archambault qualifiée d'imprenable en son temps. »

La forteresse de Bourbon l’Archambault représente l'un des plus imposants vestiges de l'époque féodale en Bourbonnais

La forteresse de Bourbon l’Archambault représente l'un des plus imposants vestiges de l'époque féodale en Bourbonnais

« La forteresse de Bourbon-l’Archambault compta jusqu'à 20 tours à son apogée et ce jusqu’à la Révolution Française durant laquelle elle fut confisquée et vendue comme Bien National en 1794, devenant alors une prolifique carrière de pierres. »

« La forteresse de Bourbon-l’Archambault compta jusqu'à 20 tours à son apogée et ce jusqu’à la Révolution Française durant laquelle elle fut confisquée et vendue comme Bien National en 1794, devenant alors une prolifique carrière de pierres. »

Une maison des chanoines datant du XVIè siècle, bien restaurée (appartenant à un particulier).

Une maison des chanoines datant du XVIè siècle, bien restaurée (appartenant à un particulier).

L'autre maison des chanoines, acquise par la commune qui en confie la gestion en 2013 à l’association de la forteresse de Bourbon-l’Archambault.

L'autre maison des chanoines, acquise par la commune qui en confie la gestion en 2013 à l’association de la forteresse de Bourbon-l’Archambault.

famille macmanouche.com :"67ème sortie (4/14)"
Vue de depuis la forteresse, l'ancienne école de garçons, dédiée au sergent Beaubois(*)

Vue de depuis la forteresse, l'ancienne école de garçons, dédiée au sergent Beaubois(*)

(*) «Le sergent Auguste Joseph Savinien Beaubois (né le 19 octobre 1879 à Couzon) appartenait au 66è bataillon de chasseurs. Il a été tué à Condé-sur-Aisne le 28 mai 1918 et déclaré ''mort pour la France'''. Depuis, son nom figure au fronton de l'ancienne école des garçons érigée en 1862 sur ''la butte de la montagne''. »

Tour de garde, la Tour ''Qui Qu’en Grogne''.

Tour de garde, la Tour ''Qui Qu’en Grogne''.

« La tour, érigée au X ème siècle par Louis II de Bourbon, doit son nom aux villageois furieux de voir la dîme augmenter pour financer sa construction.''Contents ou pas, qui qu'en grogne, elle se fera "... »

« La tour, érigée au X ème siècle par Louis II de Bourbon, doit son nom aux villageois furieux de voir la dîme augmenter pour financer sa construction.''Contents ou pas, qui qu'en grogne, elle se fera "... »

La Tour ''Qui Qu’en Grogne'', saisie à la Révolution, a été épargnée et devient communale grâce à son horloge qui ne date que du XVIIIème siècle.

La Tour ''Qui Qu’en Grogne'', saisie à la Révolution, a été épargnée et devient communale grâce à son horloge qui ne date que du XVIIIème siècle.

Vue sur des vestiges de la forteresse.

Vue sur des vestiges de la forteresse.

Le moulin, toujours en fonction.

Le moulin, toujours en fonction.

Tours jouxtant le moulin.

Tours jouxtant le moulin.

Ce soir, on dort sur l'aire de BourBon-l'Archambault et toujours seuls, seule la pluie nous tient compagnie...

____________________________________________________________________________

coordonnées de l'aire de BourBon-l'Archambault : (46° 35’ 0.6” E 3° 3’ 59”) 

___________________________________________________________________________

A bientôt pour la suite de notre 67 ème périple

____________________________________________________________________________

«Je vous raconterais bien une connerie mais vraiment il y en a plein les journaux.»

Coluche

____________________________________________________________________________

Compteur Global gratuit sans inscription

___________________________________________________________________________

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2018 5 19 /01 /janvier /2018 19:15

 

 

 

Aujourd'hui, nous partons à la découverte de Saint-Pourçain-sur-Sioule, puis de Verneuil-en-Bourbonnais, communes de l'Allier.

De SaintPourçain-sur-Sioule à Thiel-sur-Acolin, en passant par Verneuil-en-Bourbonnais

Périple du 16 janvier  2018 au  31 janvier   2018

4ème jour : vendredi 19 janvier 2018

Pluie dans la nuit, mais un ciel presque bleu sur le matin.

(clic sur les photos pour les agrandir)

On longe la Sioule pour nous rendre au centre de  Saint-Pourçain-sur-Sioule (03500).

On longe la Sioule pour nous rendre au centre de Saint-Pourçain-sur-Sioule (03500).

Après avoir pris des renseignements à l'Office de Toruisme, on se dirige vers la Place Clémenceau que domine l'église Sainte-Croix.

Elle présente un porche datant du début de l'époque romane au-dessus duquel s'élève le clocher. La nef gothique est couverte d'une charpente en carène de vaisseau.

Elle présente un porche datant du début de l'époque romane au-dessus duquel s'élève le clocher. La nef gothique est couverte d'une charpente en carène de vaisseau.

Entrée façade nord de l'église.

Entrée façade nord de l'église.

La façade ouest et  le clocher.

La façade ouest et le clocher.

Nous sommes sur la Place Maréchal Foch où se trouve l'Hôtel de Ville  « d'origine gothique mais qui fut flanqué d'une façade néo-classique. »

Nous sommes sur la Place Maréchal Foch où se trouve l'Hôtel de Ville  « d'origine gothique mais qui fut flanqué d'une façade néo-classique. »

De cette place, on peut apercevoir le clocher de l'église et,au premier plan, la Tour de l'horloge ou Beffroi (1480).

De cette place, on peut apercevoir le clocher de l'église et,au premier plan, la Tour de l'horloge ou Beffroi (1480).

famille macmanouche.com :"67ème sortie (3/14)"

«Érigée sur l'une des anciennes tour de l'enceinte monastique, elle sert tout d'abord de tour de guet. Elle est ensuite équipée d'une horloge avec sa cloche par les habitants.»

Passage permettant d'accéder à la ''Cour des Bénédictins''.

Passage permettant d'accéder à la ''Cour des Bénédictins''.

Sur cette cour,  perché en haut d'une grappe de raisin, se trouve, non pas MacManouche mais le ''Penseur de Saint-Pourçain'' (« sculpture en acier et résine polychrome, de 4m70 réaliséepar l'artiste Alain Demanca »)

Sur cette cour, perché en haut d'une grappe de raisin, se trouve, non pas MacManouche mais le ''Penseur de Saint-Pourçain'' (« sculpture en acier et résine polychrome, de 4m70 réaliséepar l'artiste Alain Demanca »)

Ancienne façade, à l'angle de la  Place Maréchal Foch et de la rue de la République.

Ancienne façade, à l'angle de la Place Maréchal Foch et de la rue de la République.

Juste derrière la  Place Maréchal Foch se trouve cette très vieille maison, ancienne taverne où l'on ''servait le vin à la ficelle''(*)

Juste derrière la Place Maréchal Foch se trouve cette très vieille maison, ancienne taverne où l'on ''servait le vin à la ficelle''(*)

(*)''Servir le vin à la ficelle''

« L'expression date du 15ème siècle. Selon la légende, c’est un aubergiste auvergnat prénommé Gaultier qui en 1487, a eu l’idée d’utiliser un bout de ficelle pour jauger la quantité de vin consommée par ses clients.

À l’époque, le vin était servi dans des pichet de terre ou en étain. L’aubergiste mesurait donc la quantité de vin consommée grâce à des nœuds réguliers dont l’écart entre chacun d’entre eux représentait 25 cl de liquide. »

Dans la rue Georges V, à proximité de la Place Maréchal Foch, l'ancien atelier monétaire.

Dans la rue Georges V, à proximité de la Place Maréchal Foch, l'ancien atelier monétaire.

Du XIIIè au XVIè siècle, cet atelier frappait la monnaie royale.

Du XIIIè au XVIè siècle, cet atelier frappait la monnaie royale.

On laisse le centre historique pour aller au bord de la Sioule qu'enjambe le Le pont ''Charles De Gaulle''

famille macmanouche.com :"67ème sortie (3/14)"

« Ce pont date de la fin du XVIIème siècle (plan dressé par Matthieu, ingénieur et architecte des bâtiments du Roi). Rénové plusieurs fois suite à des crues et aux dégâts de la 2de guerre mondiale, il présente encore son aspect original légèrement bombé, avec quatre piles à éperons.»

La Sioule, depuis le Le Pont Charles De Gaulle.

La Sioule, depuis le Le Pont Charles De Gaulle.

Nous voici revenus vers notre ''maison-sur-roues''.

Nous voici revenus vers notre ''maison-sur-roues''.

Le déjeuner fini et le café bu, on continue notre itinéraire juqu'au petit village de Verneuil-en-Bourbonnais (03500) où l'on se gare sur le parking proche de l'école, chemin de Chillot.

La visite de village commence par la Place de la Fontaine.

La visite de village commence par la Place de la Fontaine.

Puis, on passe la Ruelle de l'Écu qui devient vite un chemin herbeux !

Puis, on passe la Ruelle de l'Écu qui devient vite un chemin herbeux !

Par cette ruelle, on arrive au petit pré de la Motte Coquet sur lequel se trouve le ''Géant Endormi''.

Par cette ruelle, on arrive au petit pré de la Motte Coquet sur lequel se trouve le ''Géant Endormi''.

famille macmanouche.com :"67ème sortie (3/14)"
Ensuite, on franchit la ''Porte de la ville close'' du XIVè siècle.

Ensuite, on franchit la ''Porte de la ville close'' du XIVè siècle.

On passe devant une maison à colombages, typique du XVè siècle.

On passe devant une maison à colombages, typique du XVè siècle.

Le chemin de la chapelle nous mène à l'ancienne église ''Notre Dame sur l'Eau.

Le chemin de la chapelle nous mène à l'ancienne église ''Notre Dame sur l'Eau.

La collégiale Saint-Pierre.

La collégiale Saint-Pierre.

Entrée (la seule) latérale de l'église

Entrée (la seule) latérale de l'église

Le clocher est terminé par un étage octogonal du XIVème siècle percé sur chaque face d’une baie moulurée.

Le clocher est terminé par un étage octogonal du XIVème siècle percé sur chaque face d’une baie moulurée.

Au pied du clocher, le cadran solaire ''gnomon''(*)

Au pied du clocher, le cadran solaire ''gnomon''(*)

(*)« Un ''gnomon'' est un dispositif simple constitué d'une tige, appelé style, fixée verticalement sur un socle ou directement plantée dans le sol. On n'observe pas directement le soleil, mais l'ombre portée du style sur son socle ou sur le sol. »

L'ancien palais médiéval de justice

L'ancien palais médiéval de justice

Visite terminée, on ressort par la ''Porte de la ville close'' pour regagner le camping-car.

Visite terminée, on ressort par la ''Porte de la ville close'' pour regagner le camping-car.

Il n'est pas très tard, alors on file jusqu'à Thiel-sur-Acolin (03230) où se trouve une aire avec services (eau et EDF) gratuits et en fonction. Aire où nous avions fait la pause de midi avec le GéDal le 28 septembre 2017 lors de notre 65ème périple.

( clic pour voir l'article : http://www.macmanouche.com/2017/10/famille-macmanouche.com-65eme-sortie-1.html )

Ce soir, nous serons seuls sur l'aire de Thiel-sur-Acolin.

Pour demain, la pluie est annoncée …

____________________________________________________________________________

Coordonnées de cette aire de Thiel-sur-Acolin : (46° 31’ 19.92” E 3° 35’ 14.712”) 

___________________________________________________________________________

A bientôt pour la suite de notre 67 ème périple

____________________________________________________________________________

«Je vous raconterais bien une connerie mais vraiment il y en a plein les journaux.»

Coluche

____________________________________________________________________________

Compteur Global gratuit sans inscription

___________________________________________________________________________

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2018 4 18 /01 /janvier /2018 21:23

 

 

Visite du village de Charroux et ensuite l'abbaye de Bourgneuf...

De Charroux à Saint-Pourçain-sur-Sioule, en passant par Chantelle et Bourgneuf

Périple du 16 janvier  2018 au  31 janvier   2018

3ème jour : jeudi 18 janvier 2018

Cette aire naturelle de Charroux est très bien, il manque juste les ''services'' (eau, vidanges,...)

Le ciel est grisâtre, mais il ne pleut pas, alors la visite de Charroux s'impose.

Le ciel est grisâtre, mais il ne pleut pas, alors la visite de Charroux s'impose.

« Charroux est un petit village d'environ 320 habitants, qui domine les plaines et les vallées alentour. Cette position lui fournit un magnifique panorama au nord sur la plaine de la Limagne et au sud sur les monts d'Auvergne. Il fait partie de la région du Bourbonnais. »

(clic sur les photos pour les agrandir)

La  ''halle au petit bois'' datant du XIXè siècle.

La ''halle au petit bois'' datant du XIXè siècle.

Halle et Mairie.

Halle et Mairie.

« Classé parmi les plus beaux villages de France, Charroux est le seul village à posséder ce label dans le département. »

Sculpture …

Sculpture …

La Tour de guet ==>

La Tour de guet ==>

==>   ancienne tour de fortification ==>

==> ancienne tour de fortification ==>

==> La Tour ancienne prison, vue de l'intérieur des fortifications.

==> La Tour ancienne prison, vue de l'intérieur des fortifications.

« De ce qui fut dès le Moyen-Age une ville fortifiée autonome, avec ses privilèges, Charroux a gardé la complexité et l'étendue de sa structure urbaine. »

Dans la rue Mornat, à proximité de l'église, l'ancienne ''balance''.

Dans la rue Mornat, à proximité de l'église, l'ancienne ''balance''.

L'église Saint-Jean-Baptiste (XIIème siècle) ==>

L'église Saint-Jean-Baptiste (XIIème siècle) ==>

==> qui faisait partie du système de fortification.

==> qui faisait partie du système de fortification.

L'entrée de l'église.

L'entrée de l'église.

Le chevet et le clocher tronqué qui reste un mystère

Le chevet et le clocher tronqué qui reste un mystère

famille macmanouche.com :"67ème sortie (2/14)"
L'enseigne d'un marchand de vins

L'enseigne d'un marchand de vins

Le Beffroi ==>

Le Beffroi ==>

==> ou  porte de l'Horloge, intra-muros

==> ou porte de l'Horloge, intra-muros

Dans la rue de l'Horloge se trouve la plus vieille maison à colombages et encorbellements datant du XIVè siècle ==>

Dans la rue de l'Horloge se trouve la plus vieille maison à colombages et encorbellements datant du XIVè siècle ==>

==> et à l'intérieur , où va se précipiter MimiManouche,  toute … ==>

==> et à l'intérieur , où va se précipiter MimiManouche, toute … ==>

==> « ...toute une gamme de formes et de senteurs sont à découvrir dans cette boutique-atelier où sont fabriquées les bougies : pamplemousse, caramel, santal, muguet, chèvrefeuille, citronnelle, chocolat et bien d'autres. »

Toujours dans la rue de l'Horloge, un passage voûté ==>

Toujours dans la rue de l'Horloge, un passage voûté ==>

==>  côté rue et côté cour==>  côté rue et côté cour

==> côté rue et côté cour

==>  passage qui rejoint la rue des Tanneurs  ==>

==> passage qui rejoint la rue des Tanneurs ==>

==>  puis par là, on arrive à  ==>

==> puis par là, on arrive à ==>

==>  à  la ''Cour des Dames'' !

==> à la ''Cour des Dames'' !

« Point central de la ville, dernier refuge des habitants, la ''Cour des Dames'' a gardé le charme d'un havre de paix. »

Le même passage, depuis la ''Cour des Dames''.

Le même passage, depuis la ''Cour des Dames''.

« Dans les années 1950/1960, la cour intérieure de la citadelle commença à être désignée sur les plans de la ville du nom de ''Cour des Dames''. Pareille dénomination (''rue'', ''boulevard'', ''place'', ''promenade'' ou ''parc des dames'') ayant souvent servi à signaler l'existence d'un certain commerce érotique, il faut avouer que les archives de la ville n'en font pas état.
Plus probable donc qu'il s'agisse de ce que les linguistes appellent une ''étymologie populaire'', due à la disparition de la gendarmerie royale au 17e siècle.
N'ayant gardé que le souvenir acoustique du nom, la population, ne sachant plus à quoi le référer, aurait effectivement pu changer le ''d'Armes'' du nom en ''Dames'' d'où la poétique ''Cour des Dames'' de nos jours.
»

Un autre passage nous permet de sortir de la ''Cour des Dames'' par la rue de la Ferraillerie pour  ==>

Un autre passage nous permet de sortir de la ''Cour des Dames'' par la rue de la Ferraillerie pour ==>

==> pour rejoindre la rue de l'Auditoire puis la rue de la Poulaillerie.

==> pour rejoindre la rue de l'Auditoire puis la rue de la Poulaillerie.

Dans cette rue se trouve le ''Musée de Charroux et de son canton'' (fermé) et aussi la Moutarderie où MimiManouche (là-aussi) a fait quelques emplettes !

« La fameuse et incontournable Moutarde de Charroux, disparue des tables au début du 20éme siècle, retrouve ses lettres de noblesse grâce au savoir-faire de Claude Maenner. Elle est reconnue à ce jour pour ses qualités gustatives. »

Puis, on repasse par  la rue de l'Auditoire au bout de laquelle se trouve la porte d'Orient

Puis, on repasse par la rue de l'Auditoire au bout de laquelle se trouve la porte d'Orient

famille macmanouche.com :"67ème sortie (2/14)"
La porte d'Orient, extra muros,attenante à  ==>

La porte d'Orient, extra muros,attenante à ==>

==>  attenante à la maison du Prince de Condé.

==> attenante à la maison du Prince de Condé.

Au cours de la visite, on a pu voir plusieurs puits !Au cours de la visite, on a pu voir plusieurs puits !Au cours de la visite, on a pu voir plusieurs puits !

Au cours de la visite, on a pu voir plusieurs puits !

Avant  de regagner, notre autocaravane on va jusqu'à la table d'orientation ==>

Avant de regagner, notre autocaravane on va jusqu'à la table d'orientation ==>

==> pour un joli panorama !

==> pour un joli panorama !

famille macmanouche.com :"67ème sortie (2/14)"

Dans l'après-midi, on prend la route pour nous rendre à Chantelle (03140). On fait un léger crochet par Bellenaves (03300) où se trouve une borne pour camping-car. Malheureusement la borne est en ''hors gel'', donc pas d'eau. On poursuit jusqu'à Chantelle, mais l'aire indiquée sur l'application ''Park4Nignht'' est introuvable.

On arrive enfin à se garer sur le bord de la rue de Bourgneuf, près des terrains de tennis. Pas très loin de l'abbaye.

On arrive enfin à se garer sur le bord de la rue de Bourgneuf, près des terrains de tennis. Pas très loin de l'abbaye.

L’abbaye Saint-Vincent, où vit une communauté de Bénédictines depuis 1853.

L’abbaye Saint-Vincent, où vit une communauté de Bénédictines depuis 1853.

L’abbaye est édifiée sur un éperon rocheux surplombant les gorges, ==>

L’abbaye est édifiée sur un éperon rocheux surplombant les gorges, ==>

==> gorges profondes et boisées, de la Bouble, qui est un affluent de la Sioule.

==> gorges profondes et boisées, de la Bouble, qui est un affluent de la Sioule.

« Le caractère forteresse du monastère est nettement perceptible par l’aspect abrupt de certaines parties de l’édifice  et … ==>

« Le caractère forteresse du monastère est nettement perceptible par l’aspect abrupt de certaines parties de l’édifice et … ==>

==> … et la présence de plusieurs tours qui confèrent à l’ensemble une silhouette médiévale».

==> … et la présence de plusieurs tours qui confèrent à l’ensemble une silhouette médiévale».

L'arbalète géante de Chantelle.

L'arbalète géante de Chantelle.

« L’existence de l’arbalète dite « de Chantelle » aurait été découverte lors de la lutte menée par Louis II de Bourbon contre les routiers anglo-gascons lors de son retour d’exil d’Angleterre.

Début septembre 1369 une compagnie de routiers gascons partie à l’aventure parvint en Bourbonnais et investit le château de Belleperche au nord de Moulins où Isabelle de Valois, la mère du duc Louis II, tenait sa cour.
Son fils Louis II de Bourbon en fut fort courroucé. Il réunit alors sous les murs de Belleperche dès la mi-octobre 1369 une troupe de 800 hommes d’armes, et entre le 8 et le 18 février 1370 il fit donner son armement contre un renfort ennemi qui le menaçait par l’arrière. C’est là que «  les grosses arbalètes de Chantelle, lesquelles étaient moult belles et firent moult de biens » actionnées par les Gênois Thomas et Domingue. Le premier trait embrocha d’un seul coup deux anglais.
Cette arbalète était sans doute construite dans la tour Saint-Pierre du château de Chantelle « atelier à fondre et faire de l’artillerie ».
150 ans plus tard François RABELAIS fit du maniement d’une arbalète un des passe-temps de PANTAGRUEL : « son père luy feist faire comme il estoit petit une arbaleste pour s’ébattre après les oysillons, qu’on appelle de présent la grande arbaleste de Chantelle » bien sûr, d’une taille proportionnelle à celle de son géant.
L’arbalète que l’on voit ici est une reproduction de celle exposée au musée des armes du Moyen-Âge de Castelnau (Dordogne).
 »

Ancien pigeonnier sur la rue de Bourgneuf.

Ancien pigeonnier sur la rue de Bourgneuf.

Comme nous n'avons rien trouvé à Chantelle pour la halte de la nuit, on va à Saint-Pourçain-sur-Sioule (03500) (à 14km) où se trouve une aire pour camping-cars en bord de la rivière ''La Sioule''.

____________________________________________________________________________

Coordonnées de cette aire de Saint-Pourçain-sur-Sioule : (46° 18’ 42.8” E 3° 17’ 43”)

___________________________________________________________________________

A bientôt pour la suite de notre 67 ème périple

____________________________________________________________________________

«Je vous raconterais bien une connerie mais vraiment il y en a plein les journaux.»

Coluche

____________________________________________________________________________

Compteur Global gratuit sans inscription

___________________________________________________________________________

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2017 1 30 /10 /octobre /2017 13:28

 

 

 

 

Découverte de la ville d'Aubusson   -  Ensuite, balade le long de l'Allier à Cournon d'Auvergne .

De Cressat à Cournon d'Auvergne, en passant par Aubusson, Mérinchal et Auzances   .

Périple du 27 septembre 2017 au 30 octobre 2017   .

31ème jour : samedi 28 octobre 2017   .

Aujourd'hui, pour notre antépénultième jour, on va visiter la ville d'Aubusson (23200). .

(clic sur les photos pour les agrandir).

Ville rendue célèbre par ses tapisseries !

Ville rendue célèbre par ses tapisseries !

Arrivés à  Aubusson, on stationne rue des Fusillés, sur un  grand parking goudronné, sur lequel se trouve une borne de services pour les camping-cars.

Arrivés à Aubusson, on stationne rue des Fusillés, sur un grand parking goudronné, sur lequel se trouve une borne de services pour les camping-cars.

De la rue des Fusillés, on descend à pied vers le centre ville.

Au bas de la rue, le bâtiment de la caisse d'épargne ==>

Au bas de la rue, le bâtiment de la caisse d'épargne ==>

==>  ainsi qu'une fontaine.

==> ainsi qu'une fontaine.

Puis, on emprunte la rue Grande.

Puis, on emprunte la rue Grande.

Maison avec tourelle.

Maison avec tourelle.

Ensuite, on grimpe jusqu'à la tour de l'Horloge, ancienne tour de guet.

Ensuite, on grimpe jusqu'à la tour de l'Horloge, ancienne tour de guet.

Vue sur l'hôtel de ville,  l'église Sainte-Croix, depuis la tour de l'Horloge.

Vue sur l'hôtel de ville, l'église Sainte-Croix, depuis la tour de l'Horloge.

Un joli panorama d' Aubusson.

Un joli panorama d' Aubusson.

On descend jusqu'à la Creuse où se trouve l'Atelier Musée des Cartons de Tapisserie.

On descend jusqu'à la Creuse où se trouve l'Atelier Musée des Cartons de Tapisserie.

Le pont de la Terrade qui enjambe la Creuse.

Le pont de la Terrade qui enjambe la Creuse.

Le vieux pont en pierre et ses jolies maisons nichées au bord de l'eau.

Le vieux pont en pierre et ses jolies maisons nichées au bord de l'eau.

Pont du 16è siècle, pourvu d'avant-becs aigus.

Pont du 16è siècle, pourvu d'avant-becs aigus.

On laisse le quartier de la Terrade pour grimper sur les hauteurs de la ville, en face de la Tour de l'Horloge.

On laisse le quartier de la Terrade pour grimper sur les hauteurs de la ville, en face de la Tour de l'Horloge.

famille macmanouche.com :"65ème sortie (34/34)
Après avoir emprunté un sentier pentu, on arrive à ''l'Esplanade du Chapitre'' … == > …

Après avoir emprunté un sentier pentu, on arrive à ''l'Esplanade du Chapitre'' … == > …

… == > …  où se trouvent les vestiges du château d'Aubusson.

… == > … où se trouvent les vestiges du château d'Aubusson.

famille macmanouche.com :"65ème sortie (34/34)
Depuis les ruines du château, vue sur le lycée (à gauche) et le musée (à droite).

Depuis les ruines du château, vue sur le lycée (à gauche) et le musée (à droite).

Panorama d'Aubusson.

Panorama d'Aubusson.

Après cette visite d'Aubusson, on reprend la route pour Mérinchal (23420), mais l'aire est inaccessible (fort porte-à-faux) pour notre véhicule.

Alors, après être passés par Auzances (23700) sans succès pour stationner, nous cherchons d'autres lieux mais à cause d'une déviation, on passe par de toutes petites routes.

Finalement, comme on ne trouve pas d'endroit pour la halte du soir, on décide d'aller dormir à Cournon d'Auvergne, sur ''notre'' aire habituelle !

____________________________________________________________________________

Journée à Cournon d'Auvergne

Périple du 27 septembre 2017 au 30 octobre 2017

32ème jour : dimanche 29 octobre 2017

(clic sur les photos pour les agrandir).

Lever tardif, matinée farniente.

Cette avant-dernière journée sera une journée sans camping-car à Cournon d'Auvergne et son plan d'eau  !

Cette avant-dernière journée sera une journée sans camping-car à Cournon d'Auvergne et son plan d'eau  !

Dans l'après-midi, on va balader le long de l'Allier.

Dans l'après-midi, on va balader le long de l'Allier.

On franchit un pont pour aller sur la rive droite de l'allier  et … == > …

On franchit un pont pour aller sur la rive droite de l'allier et … == > …

… == > …  et  rejoindre le sentier qui mène à la ''Falaise Malmouche'' !

… == > … et rejoindre le sentier qui mène à la ''Falaise Malmouche'' !

famille macmanouche.com :"65ème sortie (34/34)
Voici la ''Falaise Malmouche'' !

Voici la ''Falaise Malmouche'' !

famille macmanouche.com :"65ème sortie (34/34)
famille macmanouche.com :"65ème sortie (34/34)
« L'immeuble » pour les oiseaux !

« L'immeuble » pour les oiseaux !

famille macmanouche.com :"65ème sortie (34/34)
famille macmanouche.com :"65ème sortie (34/34)
Après cette agréable promenade, on revient vers le camping-car.

Après cette agréable promenade, on revient vers le camping-car.

Le joli bouquet de fleurs des champs cueillies en chemin par MimiManouche.

Le joli bouquet de fleurs des champs cueillies en chemin par MimiManouche.

Deuxième nuit à Cournon d'Auvergne, et demain retour à la maison...

____________________________________________________________________________

De Cournon d'Auvergne à Craponne-sur-Arzon

Périple du 27 septembre 2017 au 30 octobre 2017

33ème jour : lundi 30 octobre 2017

 

Notre 65ème périple s'achève après 3217 km et 33 jours sur les routes !

____________________________________________________________________________

A bientôt pour un autre périple

____________________________________________________________________________

«Les faux-culs, c'est comme les répondeurs : ça parle toujours quand tu n'es pas là !.»

Anonyme

____________________________________________________________________________

Compteur Global gratuit sans inscription

___________________________________________________________________________

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : MacManouche.com
  • : voyages en camping-car à travers la France
  • Contact

Auteur Du Blog :

  • MacManouche.com

Rechercher

Les Articles Par Thèmes