5 août 2019 1 05 /08 /août /2019 15:52

 

 

 

 

 

Peveragno (2)

Lundi 5 août 2019

Il y a des traces du village médiéval dans certaines maisons de la ville, avec des arcades et des décorations sur les façades.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(15/19)  juillet/Août 2019

« À l'origine, l'église de Santa Maria del Paschero avait la forme d'un quadrilatère, elle était dépourvue de chœur, avec trois nefs de hauteur presque égale et une simple voûte au sol.

En 1725, sous les ordres du curé D. Giraud, divers travaux sont effectués : construction du choeur et de la voûte en briques, construction de la nef centrale et ouverture de plusieurs fenêtres sur les nefs latérales pour éclairer et édifier le bâtiment. ==>

famille macmanouche.com :"87ème périple"(15/19)  juillet/Août 2019

==> Le clocher, qui s'élevait en forme de grande tour à quelques mètres au-dessus du toit, a été surélevé pour la première fois en 1627, puis au début du XVIIIe siècle, et une troisième fois dans les années 1871-1872 grâce au travail du curé D. Scher et ses nombreuses restaurations effectuées autour de l'église.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(15/19)  juillet/Août 2019

En 1878, la façade a été enrichie par les statues des saints Pierre et Paul et par une fresque. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(15/19)  juillet/Août 2019

Fontaine sur la place de l'église.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(15/19)  juillet/Août 2019

''Macelleria '' ==> Boucherie sous les porches de la place de l'église.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(15/19)  juillet/Août 2019

''Progetto M.A.P.P.E.''

Le projet M.A.P.P.E. raconte, à travers les nombreuses fresques sur les façades des bâtiments, l'histoire et les traditions de Peveragno :

''Segni sulle pietre della storia di Peveragno'' = signes sur les pierres de l'histoire de Peveragno

''Portale di casa Marchisio.'' = portail d'entrée maison Marchisio.

'' Capitello di casa Forfice'' = Chapiteau maison Forfice

''Il cavaliere di casa Campana'' = Le cavalier maison Campana

famille macmanouche.com :"87ème périple"(15/19)  juillet/Août 2019

''Il cavaliere di casa Campana'' = Le cavalier maison Campana

famille macmanouche.com :"87ème périple"(15/19)  juillet/Août 2019

Dans la rue Guglielmo Abate se trouve l'''Asilio infantile'' =École maternelle

famille macmanouche.com :"87ème périple"(15/19)  juillet/Août 2019

Fresque murale (illisible) sur le mur de l'école maternelle.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(15/19)  juillet/Août 2019

L'école maternelle.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(15/19)  juillet/Août 2019

'Arco del Ricetto'' (XIV sec.) = Arc (porche) du Refuge

Il donnait accès à la partie fortifiée de la vieille ville, 

« L'ancien portail d'entrée du castrum - la partie fortifiée du village, lieu de refuge pour les personnes en cas d'urgence - se présente comme une construction en mur de pierres et de briques liées au mortier de chaux.

Les pierres sont en porphyre local de quartz appelé ''Bisimaudite''. ==>

famille macmanouche.com :"87ème périple"(15/19)  juillet/Août 2019

==> Sur les accotements, massifs et partiellement insérées dans les bâtiments adjacents, deux arches en brique sont placées: une arche en ogive externe qui constitue le battant supérieur de la porte et une voûtée côté intérieur.

Sur la façade extérieure du portail, on pouvait voir le plus ancien emblème de Peveragno, à l’origine vert, rouge et or. ==>

famille macmanouche.com :"87ème périple"(15/19)  juillet/Août 2019

==> Dans la partie intérieure, une inscription en latin, maintenant partiellement visible, remonte à l'époque où le duc Amadeus VIII de Savoie assujettit Peveragno à ses domaines.»

famille macmanouche.com :"87ème périple"(15/19)  juillet/Août 2019

Dans le quartier du castrum, « l'église de la Confrérie de San Pietro in Vincoli, commencée en 1733 et achevée en 1767, avec sa façade en terre cuite. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(15/19)  juillet/Août 2019

''Via Giordana di Clans '' :

« C'est la petite rue dans le cœur antique de la ville, située entre la Via Roma centrale et ce qui reste de l’Arco del Ricetto.

Cela peut être considéré comme l'épicentre de la renaissance de Peveragno : à partir des années 70, lorsque les photos de l'époque la montrent dans un état de semi-abandon, flanquée de bâtiments en ruines, la rue a été transformée, renforçant ainsi la transformation des anciens bâtiments. ==>

famille macmanouche.com :"87ème périple"(15/19)  juillet/Août 2019

==> Vers le bout de la rue, presque en face de l'église de la Confraternité, se trouve un ancien puits, longtemps utilisé par les habitants du quartier, mais dont la partie haute remonte à la fin de 1861.

Un mur de clôture circulaire a été construit à la demande des habitants par la municipalité, l'équipant d'une petite porte avec une serrure.

Toute personne souhaitant puiser de l'eau dans le puits doit donc se procurer une copie de la clé fournie par la municipalité uniquement aux habitants du quartier. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(15/19)  juillet/Août 2019

Fresque murale sur la maison ci-dessus :

« RIPRODUZIONE DELL'AFFRESCO ''MADONNA COL BAMBINO TRA I SANTI ANTONIO ABATE, PIETRO E PAOLO'' CHIESA DI SAN PIETRO PEVERAGNO » =

Reproduction de la fresque "Vierge à l'Enfant entre les saints Antoine Abbé, Pierre et Paul" de l'église de San Pietro Peveragno.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(15/19)  juillet/Août 2019

Toujours dans la rue Giordana di Clans, maison fleurie et cadran mural à gauche du balcon

« cadran déclinant de l’après-midi, gravé et peint sur crépi, courtes lignes chiffrées, demies, équatoriale et arcs diurnes avec signes,  style polaire lancéolé emboulé soutenu par un cercle, daté 1999 »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(15/19)  juillet/Août 2019

La rue Giordana di Clans.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(15/19)  juillet/Août 2019
famille macmanouche.com :"87ème périple"(15/19)  juillet/Août 2019

''Pannello con foto della mappa storica di Peveragno'' =  Panneau avec des photos de la carte historique de Peveragno

 «Pendant des siècles, le nom des rues concentriques est resté inchangé: il faut attendre le 23 octobre 1898, jour où le nom de six rues a été changé lors d'une séance du conseil.

Depuis lors, d’autres changements ont eu lieu au cours du XXe siècle.

Vous trouverez ci-dessous des noms de rues anciennes avec le nom actuel à côté. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(15/19)  juillet/Août 2019

Reproduction de la plus ancienne certification écrite de Peveragno :

''Vente de parcelle de vigne datée du 25 septembre 1299''

famille macmanouche.com :"87ème périple"(15/19)  juillet/Août 2019

Resti delle antiche mura presso la porta postèrla'' = vestiges des anciens remparts près de la porte de la postèrla (place Paschetta)

« Antico stemma di peveragno, da rilievo su ''Arco del Ricetto'' » = Ancien blason (emblème) de Peveragno, en relief sur le ''Porche du Refuge''

famille macmanouche.com :"87ème périple"(15/19)  juillet/Août 2019

''13 giugno 1957 : il primo mercato delle fragole'' = 13 juin 1957 : le premier marché aux fraises

« Peveragno est surtout connue pour la culture de la fraise, célébrée avec ''La Sagra della Fragola'' = ''la fête de la fraise'', une foire régionale organisée chaque année en juin, et pour celle des petits fruits, commercialisée sur les marchés nationaux et étrangers. »

Il y a eu des années noires pour la fraise et l'on pouvait voir sur les murs de Peveragno, l'inscription suivante : ''La fragola ha salvato Peveragno, Peveragno salverà la fragola'' = La fraise a sauvé Peveragno, Peveragno sauvera la fraise.
 

« En automne, notons la ''Fiera di Sant'Andrea'' (Foire de la Saint André) , un moment de rassemblement traditionnel en novembre. »

 Martedì 14 Maggio 2013
produzione di fragole
quasi azzerata dalla grandine»

Production de fraises presque nulle (détruite) à cause de la grêle

SOURCES :

http://www.italiafruit.net/21905/Mercati_e_Imprese/CUNEO%2C_PRODUZIONE_DI_FRAGOLE_QUASI_AZZERATA_DALLA_GRANDINE._GLI_AGRICOLTORI_CONTANO_I_DANNI_ANCHE_SU_MELI_E_CASTAGNI

http://boowiki.info/art/peveragno/peveragno-2.html (???)

http://www.comune.peveragno.cn.it/portale-turismo/attivita-turistiche/la-parrocchia-di-santa-maria-del-paschero/

 

Ce soir, on soupe chez Mario & Marina, puis on ira dormir dans notre maison-sur-roues garée sur la parking de la poste...

_______________________________________________________________

A bientôt pour la suite de ce 87ème périple'

___________________________________________________________________________

« La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe.»

Jacques Prévert

____________________________________________________________________________

Partager cet article
Repost0
5 août 2019 1 05 /08 /août /2019 09:23

 

 

 

 

 

Peveragno (1)

Lundi 5 août 2019

Nuit tranquille sur le parking de la Poste de Peveragno

famille macmanouche.com :"87ème périple"(14/19)  juillet/Août 2019

Depuis le parking, vue sur la Bisalta

« La commune de Peveragno, dont les origines remontent à l'an mille, se trouve sur les pentes de la Bisalta, une montagne de 2231 mètres d'altitude. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(14/19)  juillet/Août 2019

Nous commençons la visite de Peveragno par la place Pietro Toselli, ==>

famille macmanouche.com :"87ème périple"(14/19)  juillet/Août 2019

==> place où se trouve la mairie, puis nous continuons par la via Roma.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(14/19)  juillet/Août 2019

Dans la via Roma, on s'arrête devant l'entrée du ''Vicolo Portone'' ==>

famille macmanouche.com :"87ème périple"(14/19)  juillet/Août 2019

==> « Ça ressemble à une impasse, appartenant probablement à des particuliers, avec un exutoire via Roma qui était peut-être fermé par un portail ; en fait, sur la carte historique du pays, datée de 1857, il n'apparaît pas.Même le nom lui-même pourrait donc provenir de l'ancien usage de la ruelle. La partie initiale est formée par un passage voûté en tonneau, tandis que la partie restante est à l'air libre.

Il est pavé de cubes de pierre de Luserna, censés avoir remplacé les traditionnels ''calatà'' ou pavés

Vers l'est, la ruelle est bordée par des façades de bâtiments à rideaux, tandis qu'à l'ouest, la partie initiale est délimitée d'abord par des bâtiments, puis par un mur de pierre qui entoure une cour.

La ruelle se termine vers le sud près d'un vieil immeuble qui cache un parc. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(14/19)  juillet/Août 2019

« Cadran déclinant de l’après-midi, gravé et peint sur crépi, lignes classiques et italiques chiffrées, équatoriale et arcs diurnes avec signes, courbe en huit, style polaire avec disque intermédiaire à œilleton, issu d’un soleil, daté 1994

Devise : "DA CASTELVEI A MUNCARVIN / I MARC 'L TAMP AI PURAGNIN" »

De Castelvecchio à Moncalvino / Il indique l'heure aux ''Peveragnesi'' (habitants de peveragno)

« La majorité des cadrans sont déclinants. Ils sont posés sur des murs qui ne sont pas orientés exactement au sud, mais tournés vers l'est ou vers l'ouest. On peut aisément les différencier car les différentes lignes horaires ne sont pas symétriques par rapport à la ligne de midi, qui reste verticale. D'autre part le style se décale par rapport au plan perpendiculaire au cadran passant par la ligne de midi. L'équinoxiale, horizontale pour un cadran méridional, s'incline vers la droite pour un cadran déclinant du matin ou vers la gauche pour un cadran de l'après-midi. L'équinoxiale ne figure pas toujours sur le cadran. Plus un cadran est déclinant, plus son style s'écarte de la ligne de midi (puisqu'il reste parallèle à l'axe des pôles). Son tracé pivote avec l'équinoxiale. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(14/19)  juillet/Août 2019

peinture murale ==> ''tratouria del vitel d'or'' (piémontais) = ''Trattoria del vitello d'oro'' (en italien) = ''Restaurant du veau d'or'' (français)

famille macmanouche.com :"87ème périple"(14/19)  juillet/Août 2019famille macmanouche.com :"87ème périple"(14/19)  juillet/Août 2019

La même maison avec peinture murale en piémontais.

''Tosello Giuseppe COMMESTIBILI'' ==> Tosello Joseph ALIMENTATION

''NEGOSI D'ALIMENTAR ED DODO BOUTASOTA DAL 1914 AL 1989'' ==> Épicerie et (????) de 1914 à 1989

famille macmanouche.com :"87ème périple"(14/19)  juillet/Août 2019famille macmanouche.com :"87ème périple"(14/19)  juillet/Août 2019

Il y a des traces du village médiéval dans certaines maisons de la ville.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(14/19)  juillet/Août 2019

Piazza ''XXX Martiri'' ( place des XXX Martyrs) : peinture murale (en très mauvais état)

famille macmanouche.com :"87ème périple"(14/19)  juillet/Août 2019

« La Place Paschetta doit sa première utilisation à son usage antérieur: c’était, comme les deux autres places de la ville, le lieu de rassemblement du bétail.

 Sur la place face à la fontaine se trouve une fresque de 1633, représentant la Sainte Trinité, voulue par quatre peveragnais, dont les noms peuvent encore être lus au bas de l'image. (image 16 illisible)

La fontaine, qui se trouve aujourd'hui sur le côté de la place, a été construite vers la seconde moitié du siècle dernier pour remplacer la précédente (à partir de 1700) qui était jusque-là placée au centre de la place, entre les actuelles rue Roma et rue Giacomo Marconi.

En arrivant de la Via Roma, au bout de la place, à côté de la ruelle ''Rueta'', se trouve une plaque, posée par la municipalité en 1946 en mémoire du massacre de la Place Paschetta, l'une des pages peut-être les plus sombres de l'histoire de Peveragno.

Le 10 janvier 1944, cette place a été le théâtre de représailles sanglantes et impitoyables de la part des nazis, qui ont causé la mort de 30 peveragnais.

Sur la pierre tombale, les noms de 40 personnes décédées ce jour-là ont été gravés.

Depuis lors, pour honorer les morts, la place s’appelle Place XXX Martyrs. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(14/19)  juillet/Août 2019

Fontaine place des XXX Martyrs

famille macmanouche.com :"87ème périple"(14/19)  juillet/Août 2019

« Fontaine place des Trente Martyrs

Elle apparaît dans certains actes à côté de ceux de place Paschero et de place Carboneri (toutes deux des années 600) vers le milieu du XVIIIe siècle ; au dix-neuvième siècle, les habitants du district demandèrent au conseil d'administration de disposer de deux bassins, l'un pour la lessive et l'autre pour l'abreuvoir.

Il faut se rappeler qu’à cette époque, la fontaine se trouvait au début de la place, entre la Via Roma et la Via Giacomo Marconi. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(14/19)  juillet/Août 2019

Maisons colorées

famille macmanouche.com :"87ème périple"(14/19)  juillet/Août 2019

Maison fleurie

famille macmanouche.com :"87ème périple"(14/19)  juillet/Août 2019

Famille de ''canards'' en cougourde ou en calebasse gourde.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(14/19)  juillet/Août 2019

Balcon bien fleuri.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(14/19)  juillet/Août 2019

Une autre grosse maison bien fleurie.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(14/19)  juillet/Août 2019

Frise décorative sous les fenêtres du premier étage.

SOURCES :

http://www.galgvp.eu/it/peveragno.html

http://michel.lalos.free.fr/cadrans_solaires/doc_cadrans/theorie_cs/cadran_vertical_decl.html

https://www.comune.peveragno.cn.it/portale-turismo/attivita-turistiche/castelvecchio/

http://www.vallimarittimeoccitane.it/CastelvecchiodiPeveragno.page

https://trekkingnordovest.com/croce-di-moncalvino/

Suite de la visite de Pevaragno dans le prochain article

______________________________________________________________

A bientôt pour la suite de ce 87ème périple'

___________________________________________________________________________

« La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe.»

Jacques Prévert

____________________________________________________________________________

Partager cet article
Repost0
4 août 2019 7 04 /08 /août /2019 17:05

 

 

 

 

 

Cuneo (2)

Dimanche 4 août 2019

On quitte la Via Roma pour emprunter la Via Santa Maria qui passe derrière l'Hôtel de ville.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(13/19)  juillet/Août 2019

« Le siège actuel de la mairie hébergeait à l’origine le Collège des Jésuites. » 

famille macmanouche.com :"87ème périple"(13/19)  juillet/Août 2019

''Église Santa Maria della Pieve'' dans la ''Via Santa Maria'', derrière l'Hôtel de Ville.

« Le bâtiment, aujourd'hui siège de la paroisse de Santa Maria della Pieve, a été construit comme une église du collège jésuite adjacent, aujourd'hui l'hôtel de ville. »

« La façade a deux étages: le premier est divisé par la porte et est orné de six pilastres corinthiens et de deux niches contenant deux statues allégoriques représentant l'Amérique et la Chine. La porte est décorée d'une arche représentant des anges. Le deuxième étage a quatre pilastres avec des chapiteaux ioniques et deux niches avec deux statues: Charité et Religion. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(13/19)  juillet/Août 2019

Beau bâtiment à l'angle de la rue Santa Maria et de la place Vincenzo Virginio.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(13/19)  juillet/Août 2019

Cet immeuble est en fait le « Siège Provincial des A.C.L.I.  : Associations Chrétiennes Travailleurs Italiens Cuneo, association de laïcs chrétiens.»

famille macmanouche.com :"87ème périple"(13/19)  juillet/Août 2019

Détails de l'immeuble : statue de la Vierge dans l'angle supérieur du bâtiment et pigeonnier sur le toit.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(13/19)  juillet/Août 2019

Toujours dans la rue Santa Maria, mais au bout de la place Vincenzo Virginio, l'église ''San Francesco''.

« La belle église Saint Francois déconsacrée du XVe siècle et le musée municipal mitoyen, aménagé dans l'ancien couvent des moines, composent le vaste ensemble monumental de San Francesco, dédié à saint François d'Assise. Couvent franciscain jusqu'au début du XIXe siècle, c'est en 1980 que l'ensemble devient un musée dédié à l'histoire de Cuneo et de sa région. L'exposition se compose de plusieurs pièces antiques (statuettes votives, céramiques, épitaphes) et du haut Moyen Age (collection numismatique, sculptures). Dans la section du musée dédiée aux arts et traditions populaires, une série d'anciennes enseignes des boutiques d'autrefois retient l'attention, ainsi que les costumes traditionnels des vallées de la région. Egalement une collection caractéristique de poupées costumées. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(13/19)  juillet/Août 2019

« La façade de l'église est divisée en trois parties par des pilastres, couronnés de frises et de pinacles en terre cuite. Le portail en marbre est surmonté d'un tympan haut qui comprend une rosace. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(13/19)  juillet/Août 2019

Après ce petit détour, on revient sur la Via Roma pour nous rendre dans la ''Contrada Mondovi'' (le quartier Mondovi)

« Anciennement appelée ''Contrada degli Ebrei'' (Quartier des Juifs), il s'agit d'une rue piétonne pittoresque qui a maintenu presque inchangé son aspect d'origine. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(13/19)  juillet/Août 2019

Plusieurs maisons datent du Moyen Age.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(13/19)  juillet/Août 2019
famille macmanouche.com :"87ème périple"(13/19)  juillet/Août 2019

Maison avec en son centre un escalier, peut-être, en colimaçon.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(13/19)  juillet/Août 2019

Dans ce quartier, on y voit aussi les porches sous lesquels ==>

famille macmanouche.com :"87ème périple"(13/19)  juillet/Août 2019

==> sous lesquels sont installées des commerces, surtout des boutiques d'antiquités-brocantes.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(13/19)  juillet/Août 2019
famille macmanouche.com :"87ème périple"(13/19)  juillet/Août 2019

Au n°18 de la ''Contrada'' (quartier) s'élève la synagogue.

« La synagogue de Cuneo a été construite en 1611 au cœur du ghetto récemment créé. Le lieu de culte est resté en permanence dans la même zone, mais en 1884, après l’émancipation, le temple fut complètement restauré à la fois à l’intérieur et à l’extérieur. De style baroque sobre, la façade de la synagogue de Cuneo s'ouvre sur la rue par deux portes cintrées en bois sombre, entourées de pierre et surmontées symétriquement par une paire de fenêtres. ==>

famille macmanouche.com :"87ème périple"(13/19)  juillet/Août 2019

==> Une décoration dans l'architrave porte une inscription en hébreu: "Ils feront de moi un sanctuaire et j'habiterai au milieu d'eux". »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(13/19)  juillet/Août 2019

« Au bas de la ''Contrada Mondovì'' (quartier Mondovi), se dresse l'église de San Sebastiano, un édifice religieux datant des années 1300 qui, au cours des siècles, a subi des modifications répétées afin de perdre sa connotation architecturale d'origine.

La façade actuelle date des dernières décennies du XIXe siècle et porte une porte flanquée de quatre fausses colonnes corinthiennes et, sur la lunette supérieure, de la statue du saint percé de flèches, comme le veut la tradition. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(13/19)  juillet/Août 2019

Petite ruelle permettant de rejoindre la Via Roma.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(13/19)  juillet/Août 2019

L'enseigne du restaurant ''Al Vecchio Zuavo'', sous les porches de la Via Roma, l'un des plus beaux restaurants historiques de Cuneo.

On ne s'attarde pas plus longtemps à Cuneo car les cousins Aldo et Franca nous attendent ce soir à souper.

Demain, visite de Peveragno...

SOURCES :

https://it.wikipedia.org/wiki/Chiesa_di_Santa_Maria_della_Pieve_(Cuneo)
http://www.museodiffusocuneese.it/siti/dettaglio/article/cuneo-chiesa-santa-maria-della-pieve/

https://www.petitfute.com/v58967-cuneo/c1173-visites-points-d-interet/c925-edifice-religieux/c927-eglise-cathedrale-basilique-chapelle/1392726-complesso-monumentale-di-san-francesco.html

https://www.petitfute.com/v58967-cuneo/c1173-visites-points-d-interet/c975-rue-place-quartier/1391072-contrada-mondovi.html

https://provinciadicuneoinfoto.blogspot.com/2012/04/chiesa-di-san-sebastiano-cuneo.html

 

Pour celles et ceux qui veulent en savoir un peu plus sur Cuneo :

''L'histoire de Cuneo par Gennaro Russo''

https://www.liberoviaggiatore.com/sermons/la-storia-di-cuneo/

______________________________________________________________

A bientôt pour la suite de ce 87ème périple'

___________________________________________________________________________

« La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe.»

Jacques Prévert

____________________________________________________________________________

Partager cet article
Repost0
4 août 2019 7 04 /08 /août /2019 16:33

 

 

 

 

 

Cuneo (1)

Dimanche 4 août 2019

On laissé San Costanzo pour arriver à Cuneo (Coni ou Couni en français) , Cuni (en piémontais).

Cuneo est à 12 km (au Nord-Est) de Peveragno et à 45 km (au Nord) du Col de tende.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019

Notre visite commence par la Piazza (Place) Galimberti jadis appelée ''Piazza Nizza''.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019

« La Piazza Galimberti, l'immense place rectangulaire et place centrale de Cuneo, la plus grande place en Europe. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019

« Cuneo est équipée de porches couverts les plus longs en Europe. On peut partir de l’extrémité du Corso Nizza, en traversant la place Galimberti, pour rejoindre la Via Roma et la parcourir entièrement et ainsi traverser de bout en bout tout le cœur de ville sans jamais être à découvert. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019

Le début de la via Roma et au loin le Corso Nizza.

Il est déjà 17h et comme la ville est très étendue, on va visiter principalement la via Roma.

« La Via Roma, située dans le centre ancien, est un axe historique médiéval, depuis toujours bordé de galeries commerçantes, aux arches voûtées en ogive, blanchies à la chaux, désormais réservé aux piétons. Beaucoup de façades restaurées offrent d’artistiques voire malicieux trompe-l’œil. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019

''Duomo-Cattedrale Madonna del Bosco'' (XIIIè-XIXè siècle)

« Presque au début de la via Roma, la cathédrale Santa Maria del Bosco est complètement encastrée dans les immeubles de la rue. La façade monumentale néo-classique, typique du Risorgimento, alignée sur ses voisines, se présente en temple grec antique. Le narthex forme un retrait. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019

''Casa Ghibaudo de Pistolesa'' (XVIè siècle)

« Ce bâtiment est le résultat de l’union de deux édifices très différents entre eux, par leurs caractéristiques de construction, de typologie et d’organisation, qui occupent le lot gothique situé au coin de via Roma et via Peveragno. L’ensemble architectonique est caractérisé par la présence massive de la maison tour, autrefois située en position angulaire entre les deux rues, qui était la première façade de l’hôtel lorsque via Roma n’avait pas d’arcades. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019

« L’édicule votif est dédié au Bienheureux Angelo Carletti, ici représenté en contemplation du Crucifix, qu’il soutient dans la main gauche. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019

''Casa Fantino'' (XVIIIè - XIXè siècle)

« Cet édifice, situé au coin de via Peveragno, est le témoignage de l’importance progressive assumée par le dessin ornemental en clef décorative dans le bâtiment, dont la fonction, ainsi que celle de la couleur, est de seconder la structure de la façade, en en soulignant nettement chaque élément qui la caractérise. La polychromie, en effet, permet de mettre en évidence l’embasement et la corniche, d’adopter des bordures simples et des frises sobres autour des ouvertures des différents étages de la Maison.»

famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019

''Casa Miraglio Tua'' (XVIè siècle)

« La Maison Miraglio et la Maison Tua sont deux bâtiments déjà attestés au XVe siècle, à consistance volumétrique différente, à l’origine tous les deux avec trois étages au-dessus de l’étage à arcades et un seul accès piéton commun sur via Caraglio.

Les façades des deux immeubles ont été traitées de façon à les unifier en adoptant une décoration picturale originale. La surface est recouverte d’ un décor géométrique remontant à la fin du Moyen Âge où s’ensuivent, grâce à une gradation et une alternance savantes, les couleurs blanche et noire, dans une structure décorative exclusivement picturale.

La restauration récente a fait émerger une fresque murale votive (entre les balcons du 1er étage, pas très visible sur la photo) de la fin du XVIIIe siècle représentant la Sainte Vierge qui soutient l’Enfant-Jésus. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019

''Casa Dalbesio'' (XIVè-XVè siècle)

« La Maison Dalbesio est l’un des nombreux cas où l’enlèvement de l’enduit a confirmé la présence d’une structure de la fin du Moyen-Âge, sur la façade de la manche à arcades donnant sur via Roma. Au-dessus de l’ample arc en ogive du porche, la façade présente la succession de deux étages définis par deux frises, à consistance et décoration différentes. La frise inférieure était à l’origine formée d’un large bandeau d’arcatures légèrement aiguës, surmonté par des bordures en saillie continues ou décorées. La frise supérieure, par contre, consiste en une simple bande en losanges entre deux files de bordures lisses. Les quatre fenêtres à une seule ouverture à arc ogival, actuellement bouchées, se détachent majestueuses sur le fond en stuc marmorino. Celles du premier étage sont fermées vers le haut par une double archivolte de briques intercalée par des décorations en losanges. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019

''Casa Quaglia'' (XVIè siècle)

« La décoration de ce bâtiment peint à fresque avec une profusion de motifs symboliques, héraldiques, chevaleresques et courtois, témoigne de commettants ouverts à une culture allégorique et profane, allant au-delà des frontières régionales. La vaste surface peinte à fresque a été réalisée en 1508, peut-être par Gio Marti, artiste toscan.

Le récit pictural se développe autour de ce qui reste de deux larges fenêtres Renaissance en terre cuite, ayant à leurs côtés des figures de sibylles sinueuses et emblématiques. Au-dessus de l’ouverture du premier étage il y a un écusson, avec au centre une licorne blanche sur fond rouge, l’emblème de la riche et puissante famille Brizio. L’insertion de nouvelles ouvertures a causé la perte de portions importantes de la structure picturale première, en rendant difficile la lecture de l’ ensemble. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019

''Palazzo Pellegrino di Castelnuovo'' (XVIIè – XVIIIè siècle)

« Cet ensemble architectonique était la demeure de la noble famille Pellegrino, originaire de Peveragno, dont Giovanni, s’étant établi à Cuneo suite à sa nomination de trésorier de la Province en 1589 et à son mariage avec Anna Maria Mocchia, se lie avec quelques-unes des familles les plus anciennes et importantes de la ville. Le bâtiment est construit sur un lot aux dimensions remarquables, le résultat de l’ union de trois édifices de structure médiévale, dont l’ unification est entreprise par le sénateur Giulio Cesare Pellegrino entre la fin du XVIIe siècle et le siècle suivant. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019

''Casa Beltrandi'' (XIXè siècle)

« À la moitié du XIXe siècle, l’administration municipale implique d’office tous les propriétaires des maisons donnant sur via Roma pour une requalification complète et simultanée des arcades. Cette intervention avait pour but de sauvegarder le décorum et l’esthétique de l’artère la plus importante de la ville, par “le coloriage” de toutes les façades des bâtiments, de pair avec la construction des corniches et l’installation du système de récolte des eaux de pluie

La Maison Beltrandi n’était pas le seul exemple survivant de ce premier Plan Couleur, mais le seul en bon état de conservation et au système de couleur encore complet dans sa formulation première. La façade, la restauration terminée, se présente avec une série de moulures architectoniques peintes en trompe-l’ œil, plus ou moins riches et élaborées, notamment avec la quadrature des fenêtres ornées de lunettes ou de tympans, aux silhouettes différentes. Ici, les cadres des fenêtres signalent aussi la hiérarchie des différents niveaux : l’étage noble est caractérisé par les éléments décoratifs plus riches et élaborés, tandis que les étages supérieurs ont tendance à être beaucoup plus simples. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019

''Casa Pecollo Sibilla'' (XVIIè siècle)

« Le premier et le deuxième étage, au-dessus des arcades, ont un revêtement mural réparti en carrés réguliers, dessinés par des encadrements en stuc marmorino à imitation du bossage, tandis que deux frises scandent la façade dans le sens horizontal. Ces dernières ont pour fonction non seulement d’interrompre la résille spatiale du faux bossage, mais aussi de supporter matériellement les fenêtres cintrées, dont il ne reste plus que quelques fragments à cause de l’insertion des ouvertures modernes. La bande située au-dessus de l’arcade du porche présente une décoration à fresque où des losanges rouges sur fond blanc s'alternent, délimités par d’épais cadres rouges. Le tout surmonte une frise formée d’ une suite de petits arcs. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019

Les 2 maisons ci-dessus : ''Casa Beltrandi'' & ''Casa Pecollo Sibilla''

famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019

« Les requalifications successives des façades sur via Roma , entreprises au XIXe siècle, avec l’inévitable enlèvement de l’enduit, ont compromis le stuc marmorino qui en couvrait à l’origine toute la surface. Autour des années trente du XXe siècle, des lézardes et des affaissements des voûtes du rez-de-chaussée ont nécessité une consolidation rapide et la réfection de quelques structures intérieures. Le seul élément décoratif est le cadran solaire, remontant au XVIIe siècle et réalisé à fresque, situé entre l’ouverture droite du deuxième étage et le profil de la façade. Cet instrument précieux pour mesurer le temps en se basant sur la position du soleil était autrefois très répandu et présent sur via Roma, puisqu’il était visible de loin et qu’il servait non seulement les habitants de la ville, mais aussi tous ceux qui fréquentaient les marchés et les foires. Les travaux de restauration récents ont aussi fait émerger une intéressante enseigne murale disposée sur deux lignes, réalisée sur un sommaire blanchiment à la chaux, étalé sur le stuc marmorino pour en limiter l’ aire. L’inscription réalisée avec des lettres en couleur noire, non centrée par rapport aux ouvertures des deux portes-fenêtres du premier étage, dit “CANTINA DI NOVARA/BUON VINO” (cave de Novara/Bon vin), avec au-dessous une autre inscription, plus ancienne, dont on a mis à jour la phrase “PAGA PUNTUALE” (paye ponctuelle)»

famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019

''Palazzo Caissotti di Chiusano'' (XVIIè – XVIIIè siècle)

« Avec le mariage entre Giovanni Antonio Caissotti et Silvia Valperga di Rivara, célébré en 1595, l’hôtel entre en possession de la famille Caissotti, originaire de Nice. Il est probable qu’à l’époque il n'était pas encore été remanié, l' immeuble étant formé par deux propriétés selon la répartition originaire du Moyen-Âge. Des modifications substantielles ont été apportées à la fin du XVIIIe siècle, dont la tentative des Caissotti d’unifier les façades des deux bâtiments sur via Roma, en adoptant un riche appareil décoratif, reproposé au XIXe siècle, avec la construction d’ une corniche en encorbellement aux dimensions importantes de facture élaborée, formée par une bande de bordures superposées soutenue par de nombreuses consoles. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019

''Palazzo Ferraris di Celle'' (XXè siècle)

« Cet hôtel est le résultat d’une transformation ample et globale des anciens bâtiments, dont l’union a commencé à la fin du XVIIe siècle et a été achevée au XVIIIe. La requalification architectonique de la demeure des Ferraris, originaires de Pavie et venus à Cuneo à la fin du XVIe siècle, se développa parallèlement au renforcement du statut social de l’ancienne et noble famille. L’ensemble architectonique, dont la construction se termina en 1756, n’assumera son aspect actuel qu’en 1788, lorsque le comte Carlo Ferraris di Celle décida de prolonger l’hôtel vers le sud, en bâtissant sur via Seminario et en s’adossant au bâtiment adjacent. L’ ensemble architectonique, aux dimensions remarquables, est rendu encore plus homogène par sa seule façade développée en longueur au-dessus de l’étage à arcades, dont la surface est scandée par trois ordres d’ouvertures alignées aux arcs des arcades, caractérisée par l’alternance de fenêtres et petits balcons pas ou peu en saillie aux deux premiers niveaux, soulignée par la décoration picturale uniforme et homogène. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019

''Casa Ventre'' (XVè siècle)

« La Maison Ventre est née de l’union de deux édifices, mais le seul dont la composition et l’appareil décoratif sont intéressants est celui au coin de via Dronero. L’écusson peint sur la façade de cette dernière demeure atteste qu’elle a appartenu aux Farina, originaires de Valenza et s’étant implantés à Cuneo à la moitié du Xe siècle. À l’origine la façade ne s ’élevait que de deux étages sur les arcades, soulignés par des corniches horizontales en terre cuite s’étendant sur toute leur longueur. Cette construction respecte une séparation hiérarchique et sociale commune à tous les bâtiments donnant sur via Roma : au rez-de-chaussée il y a les arcades à voûte d’arêtes, où il y avait la boutique. À l’étage noble il y a l’ appartement de maître, le cœur de la maison, avec ses deux imposantes fenêtres centrales ogivales et, à l’étage supérieur, deux autres grandes ouvertures alignées aux précédentes. L’intervention de restauration a fait émerger l’existence de plusieurs phases décoratives superposées, dont la plus ancienne est dominée par la couleur rouge, avec des tonalités tendant au rouge brique et au noir. L’appareil décoratif près des ouvertures en terre cuite présente des motifs géométriques répétés, tandis que la bande horizontale à la hauteur des balcons, dans des tonalités jaunes, rouges et noires, ne remonte pas à la même époque. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019
famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019

''Casa Silvestro-Giaime'' (XVè siècle) (maison à gauche sur la photo)

« Au recensement du XVe siècle, le noble Johannis Macarius de Boleris est indiqué comme le propriétaire du bâtiment qui se dressait sur le lot actuellement occupé par la Maison Silvestro-Giaime, ce qui confirme l’importance que cette famille attribuait à la possession d’une résidence sur l’artère urbaine principale. La façade est le résultat d’une restauration soignée commencée en 2006 et terminée en 2007, qui a fait redécouvrir un appareil décoratif d’importance artistique-architectonique. Ce bâtiment est caractérisé par la succession de trois étages au-dessus du grand arc ogival des arcades, dont le mur présente un schéma décoratif au langage plastique, comme en témoignent les vestiges des grandes fenêtres autrefois jumelées, les bandeaux en terre cuite jadis en relief et aussi un cadran solaire. Mais l’unicité de cet immeuble est donnée par l’introduction de matériaux céramiques dans la structure en maçonnerie des lunettes des fenêtres dans un but ornemental. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019

''Casa Basso'' (XIVè-XVè siècle)

« La Maison Basso est formée par deux arcades, à l’origine à trois étages seulement. La restauration terminée et le chantier enlevé, ce bâtiment a immédiatement suscité un intérêt particulier à cause de sa haute qualité architectonique et de la présence de frises et décorations. Avant cette intervention, les façades cachaient le passé prestigieux d’ un bâtiment de la fin du XIVe siècle en briques apparentes avec des résidus d’ornements de goût gothique. La datation est justifiée par l’ analyse de la typologie des fenêtres du premier et deuxième étage, les motifs décoratifs des bandeaux, les arcatures saillantes, les archivoltes des ouvertures et des encadrements, aujourd’hui perdus ayant été enlevés dans le passé, le couronnement crénelé et le type de maçonnerie. La surface des façades sur via Roma et Contrada Mondovì a une texture compacte et régulière de briques apparentes aux joints, en mortier clair, minces et parfaits. Les fenêtres, présentant à l’ origine des cadres ogivaux en terre cuite, avec archivolte apparente et fenêtres jumelées à double ressaut, à l’époque de la Renaissance ont fait l’ objet d’ une intervention qui en a modifié les ouvertures, en les dotant d’ une délicate décoration en stuc marmorino. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019
famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019

''Palazzo della Torre (Vecchio Municipio)'' (XIVe-XIXe siècle ) (ancienne mairie)

« Il semble que le plus ancien des hôtels de Ville se dressait près de la porte de Boves, sur la rue déjà appelée dell’Olmo, qui correspond à l’actuelle via Peveragno, mais le premier siège dont on a des informations sûres est celui qui est connu sous le nom de Hôtel della Torre. Cet hôtel est un ensemble architectonique formé par l’ ensemble de plusieurs constructions bien amalgamées entre elles, compris entre via Roma, sur laquelle il donne par une façade unitaire, et les rues Armando Diaz et Savigliano. D’importants travaux de restauration, entrepris en 1998, ont permis la découverte, inattendue, d’ouvertures avec des cadres en terre cuite d’époque médiévale et les restes d’une crénelure en queue d’hirondelle. Il a gardé sa fonction de mairie jusqu’en 1775, lorsque les services administratifs sont transférés dans le bâtiment d’en face, déjà Collège des Jésuites. ==>

famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019

==> Une magnifique fresque, située entre deux ouvertures de l’étage noble, décore la façade sur via Roma. La peinture sur mur est une allégorie qui représente la rencontre entre Gesso et Stura, avec en dessus les armes de la ville. Il s’agit d’une copie de l’original, qui est gardé dans le salon d’honneur de l’Hôtel de Ville actuel.  ==>

famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019

==> La structure la plus intéressante est sans aucun doute le Beffroi à base carrée qui, du haut de ses 52 mètres, surmonte l’ ancien siège municipal en dominant la ville. Ce puissant volume vertical bâti à l’époque des Anjou a été endommagé à plusieurs reprises par les tirs des artilleries ennemies lors des différents sièges, mais il a aussi fait l’ objet de nombreuses attentions et embellissements, telle la construction d’une flèche pyramidale en cuivre décorée avec huit lions à la fin du XVIe siècle, qui n’existe plus aujourd’hui.

La large fresque, située en-dessous du grand cadran de l’horloge et de la lunette avec les phases de la lune, représente en haut les armes de la Ville soutenues par des anges, avec en dessous les figures allégoriques des fleuves Gesso et Stura et en bas une longue inscription dont il ne reste qu’une partie. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019

''Palazzo Bianco'' (XIXè siècle)

« En 1871, Andrea Bianco acheta la maison de la noble famille Mellano Portula pour le transformer quelques années plus tard en bureau de poste et bureau de poste télégraphe au rez-de-chaussée et résidences de prestige aux étages supérieurs. C’est une intervention hautement spéculative qui nécessite la totalité des démolitions de deux anciennes cellules de construction médiévales pour ériger un bâtiment très original dans la solution décorative et de mise en page de façade, développée en 1898 par l'ingénieur Carlo Ponzo (1847-1902). ==>

famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019

==> Le plancher du portique est marqué par sept arcs en plein cintre, qui insistent sur des colonnes élancées avec chapiteaux richement décorés sur lesquels repose la façade ponctuée par la succession de trois étages dont la surface est recouverte d’un appareil d'ornement finement travaillés avec des ciments décoratifs. L’originalité de la proposition de Ponzo consiste à la fois dans la conception de la façade et dans l'utilisation de matériaux innovants, tels que le ciment, dont il est un partisan convaincu du potentiel que ce matériau peut offrir en architecture. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019

''Palazzo Bonelli'' (XVe siècle) (maison du milieu, sur la photo)

« Cet hôtel a été obtenu en unifiant deux bâtiments, dont les structures médiévales premières sont apercevables en observant la différence de style des arcades, ainsi que la différente décoration du XVe siècle découverte lors des travaux de restauration. La configuration actuelle est vraisemblablement le résultat d’ une première intervention d’unification très probablement entreprise au XVIe siècle, ainsi qu’il est témoigné par la date 1590, partiellement détruite, sur l’un des piliers des arcades. La corniche en encorbellement, aux dimensions importantes et de facture élaborée, formée par une bande de consoles, termine la façade de l’hôtel en dénonçant une deuxième transformation des préexistences. La façade de ce bâtiment a été l’une des premières à avoir fait l’objet d’un travail soigné de restauration, qui a fait apparaître des traces intéressantes d’interventions successives de décoration picturale. On a voulu mettre en évidence les différentes phases ornementales, des traces du XVe au premier et deuxième étage du bâtiment aux exemples réalisés aux XVIIIe et XIXe siècles pour obtenir l’ unification des deux bâtiments. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019

''Casa Corneri Fabrone'' (XVIè siècle)

« La maison Corneri-Fabbrone est un complexe architectural basé sur deux lots gothiques, étroits et longs, qui ont donné lieu à deux bâtiments distincts qui présentent un point de vue unificateur, découlant de l'évidente recherche pour trouver une qualification formelle par l'adoption du même ton de couleur. 

Le bâtiment de gauche a conservé, sur un fond marmorino, des portions d’un appareil décoratif datant du 16ème siècle qui ne couvre que les deux premiers étages, se terminant par une frise formée par de petites arches, dont il ne reste que quelques traces découvertes lors de la restauration.

Au centre des ouvertures du deuxième étage se trouve une fresque de forme ronde avec une partie centrale le trigramme IHS surmonté d'une croix en blanc sur fond bleu, entouré par le soleil à douze rayons, cette iconographie largement répandue de San Bernardino da Siena lors de ses célébrations eucharistiques.

L’acronyme IHS depuis le Moyen Âge indique, avec des lettres de l’alphabet grec ancien, le nom abrégé de Jésus, et il est largement utilisé comme symbole chrétien dans la décoration des bâtiments. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019

'Palazzo Municipale'' (XVIIe-XVIIIe siècle)

« Le siège actuel de la mairie hébergeait à l’origine le Collège des Jésuites. Les travaux de construction du Collège des Jésuites prirent environ trente ans, de 1711 à 1739. En 1773 la Compagnie de Jésus fut supprimée et le bâtiment du collège, en février 1775, fut acheté par la ville de Cuneo. ==>

famille macmanouche.com :"87ème périple"(12/19)  juillet/Août 2019

==> En 1776, le projet pour faire du collège le nouveau siège municipal fut confié à l’architecte Francesco Martinez. Il remodela la façade sur via Roma en créant un hall de réception, qui interrompait la suite régulière des arcades, dont le centre était occupé par une arcade flanquée par deux ouvertures de forme rectangulaire avec au-dessus un œil elliptique. Au-dessus de l’arcade d’entrée, il ajouta le seul balcon en pierre avec parapet à balustres orné par un tympan triangulaire surmonté par les armes de la ville. »

Fin de la visite de la via Roma, centre historique de Cuneo.

« La ville de Cuneo ,fondée en 1198 sur un haut plateau au pied des Alpes maritimes, présente une forme de triangle au confluent de la rivière Stura di Demonte et du torrent Gesso.

La vieille ville est bâtie selon un plan en damier et,à la pointe de ce triangle, de part et d'autre d'une ''Via Maestra'' , devenue la Via Roma. »

Dans le prochain article, visite d'un autre quartier de Cuneo...

SOURCES :

http://www.comune.cuneo.it/territorio/arredo-urbano-e-tutela-del-paesaggio/progetto-di-restauro-delle-facciate-di- via-roma/paline-informative-degli-edifici-di-via-roma.html https://fr.wikipedia.org/wiki/Coni

______________________________________________________________

A bientôt pour la suite de ce 87ème périple'

____________________________________________________________________________

« La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe.»

Jacques Prévert

____________________________________________________________________________

Partager cet article
Repost0
4 août 2019 7 04 /08 /août /2019 14:09

 

 

 

 

 

La légende des ''Ciciu''

Dimanche 4 août 2019

Après la suite de la visite des ''Ciciu'', Mario & Marina nous conduiront au sanctuaire de San Costanzo.

Mais en attendant, voici les diverses légendes des ''Ciciu''.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(11/19)  juillet/Août 2019

« Au cours des siècles, diverses légendes se sont développées sur l’origine de ces ''Ciciu'', formations érosives: soit le fait d’incantations, soit le fait de miracles. ==>

famille macmanouche.com :"87ème périple"(11/19)  juillet/Août 2019

==> Par exemple, selon la légende, les ''Ciciu'' se formeraient pendant la nuit à cause des ''masche''(''sorcières du folklore piémontais'') et ces sorcières auraient été transformées en pierre suite à un ouragan qui aurait interrompu un rituel magique de sabbat. ==>

famille macmanouche.com :"87ème périple"(11/19)  juillet/Août 2019

==> Mais la légende la plus répandue est celle qui veut que les ''Ciciu" se seraient formés après le miracle de San Costanzo, légionnaire romain. ==>

famille macmanouche.com :"87ème périple"(11/19)  juillet/Août 2019

==> On raconte que San Costanzo est arrivé jusqu'au mont San Bernardo pour échapper à 100 soldats romains qui voulaient le tuer. ==>

famille macmanouche.com :"87ème périple"(11/19)  juillet/Août 2019

==> Soudainement, il se tourna vers les légionnaires qui le raillaient et le menaçaient de mort en leur disant: "O impies incorrigibles ou tristes au cœur de pierre! Au nom du vrai Dieu, je vous maudis. Soyez des pierres!", et c'est ainsi que les ''Ciciu'' ont été formés. ==>

famille macmanouche.com :"87ème périple"(11/19)  juillet/Août 2019

==> Cependant, cela n'a pas suffi à sauver le saint, qui fut rejoint par d'autres légionnaires et tué sur le mont San Bernardo : au XIIe siècle, le sanctuaire de San Costanzo al Monte est construit sur le lieu de la tuerie, qui peut encore être visité aujourd'hui. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(11/19)  juillet/Août 2019famille macmanouche.com :"87ème périple"(11/19)  juillet/Août 2019

Nous avons aussi pu admirer un aigle (royal?)

famille macmanouche.com :"87ème périple"(11/19)  juillet/Août 2019

 

Nous quittons la réserve des ''Ciciu'', pour nous rendre au sanctuaire de San Costanzo.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(11/19)  juillet/Août 2019

« L'abbaye de San Costanzo est construite au VIIIè siècle. ==>

famille macmanouche.com :"87ème périple"(11/19)  juillet/Août 2019

==> Puis elle est détruite par des bandes Sarrasines au Xè siècle. ==>

famille macmanouche.com :"87ème périple"(11/19)  juillet/Août 2019

==> Une nouvelle abbaye est reconstruite au XIIIè siècle. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(11/19)  juillet/Août 2019

Bâtiment jouxtant l'église.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(11/19)  juillet/Août 2019

L'aile arrière du bâtiment qui devait accueillir les moines.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(11/19)  juillet/Août 2019

L'église et, devant, la partie habitation.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(11/19)  juillet/Août 2019

Fontaine à l'extérieur.

SOURCES :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Villar_San_Costanzo (pour l'abbaye)

https://it.m.wikipedia.org/wiki/Riserva_naturale_dei_Ciciu_del_Villar

Maintenant, on va aller visiter Cuneo...

______________________________________________________________

A bientôt pour la suite de ce 87ème périple'

____________________________________________________________________________

« La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe.»

Jacques Prévert

____________________________________________________________________________

 

Partager cet article
Repost0
3 août 2019 6 03 /08 /août /2019 18:51

 

 

 

 

 

Pradeboni

Samedi 3 août 2019

Aujourd'hui, on va à Pradeboni, le village où MacManouche, dans son enfance, passait les vacances d'été en famille.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(8/19)  juillet/Août 2019

« La Bisalta est une montagne de 2231 m d'altitude. Son nom provient de l'aspect bifide (''bis alta'' = bis haute : deux fois haute). Sur plusieurs cartes, elle est aussi appelée Besimauda. Compte tenu de sa position avancée vers la plaine, la Bisalta est l’une des montagnes les plus panoramiques du Piémont. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(8/19)  juillet/Août 2019

On se gare sur le parking du cimetière de Pradeboni

Pradeboni fait partie de la municipalité de Peveragno (province de Cuneo, région du Piémont.) et il est est constitué de plusieurs hameaux (''tetti'').

famille macmanouche.com :"87ème périple"(8/19)  juillet/Août 2019

Et c'est parti pour la balade. On passe devant la ''Trattoria della Posta'' (L'auberge de la Poste ou littéralement ''Taverne de la Poste'')

famille macmanouche.com :"87ème périple"(8/19)  juillet/Août 2019

Puis on grimpe jusqu'au hameau de ''Tetti Gallina''. (Hameau Poule)

famille macmanouche.com :"87ème périple"(8/19)  juillet/Août 2019

C'est dans ce hameau que MacManouche passait ses vacances.

''Tetti'' signifie ''toits'', c'est-à-dire plusieurs maisons.

Sur la photo, les propriétaires de cette maison (qui est à l'entrée de ''Tetti Gallina'') l'ont baptisée ''Tetto Madama'', le ''toit (maison) de Madame'' car la propriétaire était surnommée ''Madama''.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(8/19)  juillet/Août 2019

Passage très étroit pour entrer sur la place du hameau.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(8/19)  juillet/Août 2019

Maison ayant appartenu à une arrière-grande-tante de MacManouche.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(8/19)  juillet/Août 2019

Au fond, en blanc, la maison de vacances de MaManouche : maison restaurée par les nouveaux propriétaires.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(8/19)  juillet/Août 2019famille macmanouche.com :"87ème périple"(8/19)  juillet/Août 2019
famille macmanouche.com :"87ème périple"(8/19)  juillet/Août 2019

Quelques anciennes maisons typiques du hameau de ''Tetti Gallina''.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(8/19)  juillet/Août 2019

A la sortie du hameau, source et ancienne ''glacière'' où les habitants pouvaient y déposer des produits à garder au frais !

famille macmanouche.com :"87ème périple"(8/19)  juillet/Août 2019

Au-dessus de ''Tetti Gallina'', la chapelle de la Crocette. (''Cappella delle Crocette'') « située sur la colline connue sous le nom de "Crocette", d'où elle tire son nom, elle est dédiée à la Notre-Dame des Neiges. ==>

famille macmanouche.com :"87ème périple"(8/19)  juillet/Août 2019

==> La légende dit qu'elle a été construite vers la seconde moitié du XIXe siècle, à l'endroit où des troupes françaises étaient postées pendant l'occupation napoléonienne. Les troupes auraient dit à la population qu'elles partiraient dès qu'il neigerait. ==>

famille macmanouche.com :"87ème périple"(8/19)  juillet/Août 2019

==> Et la neige est arrivée le 2 août, quelques jours avant l'anniversaire de la ''Madonna della Neve'' (Notre-Dame des Neiges) (5 août), chassant les Français. ==>

famille macmanouche.com :"87ème périple"(8/19)  juillet/Août 2019

==> Le bâtiment a un porche robuste qui offre une halte confortable pour le voyageur. Au-dessus de l'entrée de la chapelle, une fresque représentant la Madone est encore partiellement visible. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(8/19)  juillet/Août 2019

On continue à monter et au détour d'un virage, on aperçoit le clocher de l'église de Pradeboni.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(8/19)  juillet/Août 2019

Panneau indiquant la direction de ''Tetti Grossi'' (en italien et ''Tet Groes'' en occitan ou piemontais) (littéralement Grands Toits, mais le nom de la plupart des familles était ''Grosso'' et le pluriel de grosso c'est grossi. Donc on pourrait traduire par ''les Toits (maisons) des Grosso )

famille macmanouche.com :"87ème périple"(8/19)  juillet/Août 2019

Nous voici au hameau ''Tetti Grossi''

famille macmanouche.com :"87ème périple"(8/19)  juillet/Août 2019

Circulation automobile très difficile.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(8/19)  juillet/Août 2019

Rue étroite et très pentue

famille macmanouche.com :"87ème périple"(8/19)  juillet/Août 2019
famille macmanouche.com :"87ème périple"(8/19)  juillet/Août 2019famille macmanouche.com :"87ème périple"(8/19)  juillet/Août 2019
famille macmanouche.com :"87ème périple"(8/19)  juillet/Août 2019

Vieilles maisons

famille macmanouche.com :"87ème périple"(8/19)  juillet/Août 2019

Derrière nous ''Tetti Grossi''

famille macmanouche.com :"87ème périple"(8/19)  juillet/Août 2019

Panorama sur la plaine de Peveragno, mais pas très visible à cause du temps trop brumeux !

Suite de la balade dans le prochain article...

 

SOURCES :

https://it.wikipedia.org/wiki/Bisalta

http://italia.indettaglio.it/ita/piemonte/cuneo_peveragno_pradeboni.html

http://www.chambradoc.it/FEDARTEzonaF/Chiesa-di-Pradeboni.page

http://www.chambradoc.it/FEDARTEzonaF.page

_______________________________________________________________

A bientôt pour la suite de ce 87ème périple'

___________________________________________________________________________

« La perfection est un chemin, non une fin.»

Proverbe coréen

____________________________________________________________________________

Partager cet article
Repost0
2 août 2019 5 02 /08 /août /2019 17:14

 

 

 

 

 

Visite de Chiusa di Pesio

Vendredi 2 août 2019

Ce matin, grasse matinée sur l'aire de Beinette où nous en profitons aussi pour faire le plein d'eau et les vidanges.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(7/19)  juillet/Août 2019

La carte ci-dessus permet de situer notre périple en Italie. Les 3 villes (Peveragno, Chiusa di Pesio et Beinette) sont équidistantes : 6km. Et la plus éloignée de Cuneo c'est Chiusa di Pesio : 15km.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(7/19)  juillet/Août 2019

Pour le repas de midi, on va jusqu'à Chiusa di Pesio où nous nous garons sur le grand parking du cimetière.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(7/19)  juillet/Août 2019

Le repas terminé et le café bu, on va jusqu'au fond de la vallée du Pesio.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(7/19)  juillet/Août 2019

La route s'arrête à Certosia di Pesio, à 10km de Chiusa di Pesio, puis ==>

famille macmanouche.com :"87ème périple"(7/19)  juillet/Août 2019

==> puis nous revenons nous garer sur le parking du cimetière de Chiusa di Pesio afin de visiter le bourg.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(7/19)  juillet/Août 2019

Du parking, on peut voir le clocher de l'église San Antonino et les ruines du château Mirabello (''Castello Mirabello'').

famille macmanouche.com :"87ème périple"(7/19)  juillet/Août 2019

Sur la colline du mont Cavanero se trouve aussi une zone archéologique.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(7/19)  juillet/Août 2019

L'église de Saint-Roch (''Chiesa di San Rocco'') sur la Place des Martyrs de la Liberté.

« Près de l'endroit où se trouve aujourd'hui l'église de San Rocco se trouvait une ancienne chapelle.

Vers 1630, la modeste chapelle de "Santa Croce" a perdu son nom d'origine pour prendre le nouveau titre de San Rocco, lorsque la maladie de la peste ayant sévi dans les vallées et que les habitants de Chiusa di Pesio ont voulu concilier la protection du saint San Rocco.'' »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(7/19)  juillet/Août 2019

Une rue plus loin, l'église paroissiale Saint-Antoine. (''Chiesa Parrocchiale di San Antonino'')

« Avant la fondation de l'église actuelle, le lieu de rencontre des chrétiens était constitué par la "vieille paroisse", abandonnée en raison de sa position inconfortable par rapport à toutes les maisons du pays.

En 1880, le projet de nouvelle église paroissiale a été lancé. (...) En juillet 1881, les travaux de construction (…) ont commencé. Après plus de douze ans de travail, ralentis par le manque de fonds, l'église était prête. (…)  En 1934, la façade en travertin romain est achevée. (…) En 1971, le clocher a été inauguré grâce à l'héritage substantiel de Mme Margherita Serraglia. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(7/19)  juillet/Août 2019

Fontaine, sur la Place Oreglia, face à l'église.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(7/19)  juillet/Août 2019

Nous arrivons sur la Place Cavour.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(7/19)  juillet/Août 2019famille macmanouche.com :"87ème périple"(7/19)  juillet/Août 2019

Sous les arcades se trouve le ''Caffè del Popolo'' (Café du peuple)

famille macmanouche.com :"87ème périple"(7/19)  juillet/Août 2019

L'église de la Sainte Annonciation (''Chiesa della Santa. Annunziata'')

famille macmanouche.com :"87ème périple"(7/19)  juillet/Août 2019famille macmanouche.com :"87ème périple"(7/19)  juillet/Août 2019

Porches permettant l'accès aux maisons, certainement d'anciennes fermes.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(7/19)  juillet/Août 2019

Maison arborant le drapeau italien avec sa façade ornée d'une fresque

famille macmanouche.com :"87ème périple"(7/19)  juillet/Août 2019

Maison à vendre !

famille macmanouche.com :"87ème périple"(7/19)  juillet/Août 2019

Autre maison, au balcon bien encombré !

famille macmanouche.com :"87ème périple"(7/19)  juillet/Août 2019

Fresque murale pour la boucherie Ghibaudo : ''L'armonia nella carne'' (''L'harmonie dans la viande'')

famille macmanouche.com :"87ème périple"(7/19)  juillet/Août 2019

Au bout de la rue Garibaldi, l'office de tourisme.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(7/19)  juillet/Août 2019

 La mairie : Ancien palais du marquis, aujourd'hui l'hôtel de ville.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(7/19)  juillet/Août 2019

Le torrent (''Torrente Pesio'') qui passe à Chiusa di Pesio :

« Le toponyme provient du mot latin tardif "clusa" (accès étroit entre les montagnes), du latin "clausa", participe passé de "claudere"(fermer une route, un passage, un pays). La spécification fait référence au nom de la vallée du même nom. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(7/19)  juillet/Août 2019

Après le souper chez Mario & Marina, on va s'installer, pour la nuit, sur le parking de la route qui mène à Pradeboni où nous irons demain

SOURCE :

http://www.comune.chiusadipesio.cn.it/Home/Guida-al-paese?IDCat=4427

http://www.araldicacivica.it/stemmi/comune/chiusa-di-pesio/

_______________________________________________________________

A bientôt pour la suite de ce 87ème périple'

___________________________________________________________________________

« La perfection est un chemin, non une fin.»

Proverbe coréen

____________________________________________________________________________

Partager cet article
Repost0
1 août 2019 4 01 /08 /août /2019 10:44

 

 

 

 

 

De Vernante à Peveragno

Mercredi 31 juillet 2019

Après avoir quitté Vernante en fin de matinée, on fait la halte de midi à l'aire pour camping-cars de Borgo San Dalmasso où nous pouvons faire les vidanges et le plein d'eau. (44° 19’ 45” E 7° 29’ 28” - SG).

Dans l'après-midi, on va à Peveragno faire quelques provisions au petit supermarché, puis on va stationner notre véhicule sur le parking de la Poste de Peveragno.

Ensuite, nous nous rendons chez les cousins de MacManouche, Mario, Marina et leur fils Andrea.

Après le bon souper chez les cousins, on va dormir - à 5km de Peveragno - sur l'aire de Beinette.

____________________________________________________________________

Coordonnées de cette aire de Beinette : (44° 21’ 42” E 7° 38’ 44.7”) (SG) ______________________________________________________________

Sainte Anne de Vinadio

Jeudi 1er août 2019

Aujourd'hui, le cousin Mario nous mène en voiture jusqu'au sanctuaire de Sainte-Anne-de-Vinadio.

Nous ne prenons pas le camping-car parce que la route est étroite, pentue et très sinueuse.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(5/19)  juillet/Août 2019

Petite halte avant d'attaquer les virages jusqu'au sanctuaire.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(5/19)  juillet/Août 2019

Pause rafraîchissante pour la cousine Marina et Marie-Claude.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(5/19)  juillet/Août 2019famille macmanouche.com :"87ème périple"(5/19)  juillet/Août 2019

« … Vorrei pane di forno e sorso da sorgente di acqua, vino, sonno … (Costanzo Martini). »

''...Je voudrais du pain cuit au four et une gorgée d’eau de source, du vin, du sommeil ...''

famille macmanouche.com :"87ème périple"(5/19)  juillet/Août 2019

Une petite cascade presque à sec !

famille macmanouche.com :"87ème périple"(5/19)  juillet/Août 2019

Depuis la route, au loin, on aperçoit les toits du sanctuaire et les montagnes, frontières entre l'Italie et la France.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(5/19)  juillet/Août 2019famille macmanouche.com :"87ème périple"(5/19)  juillet/Août 2019

Nous approchons de Sainte-Anne-de-Vinadio.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(5/19)  juillet/Août 2019
famille macmanouche.com :"87ème périple"(5/19)  juillet/Août 2019

Derrière nous la vallée que nous venons d'emprunter.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(5/19)  juillet/Août 2019

Le ''rifugio alpino Casa S.Gioachino ristoro e pernottamento'' (refuge S.Gioachino restauration et nuitée).

famille macmanouche.com :"87ème périple"(5/19)  juillet/Août 2019

Depuis sa naissance, le Sanctuaire a toujours eu l’hospitalité comme première vocation.

Ce bâtiment est une ancienne caserne rénovée en refuge.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(5/19)  juillet/Août 2019

Le sanctuaire vu du parking.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(5/19)  juillet/Août 2019

« Le sanctuaire de Sainte Anne de Vinadio est perché à 2035 mètres d'altitude ce qui lui confère la particularité d’être le plus haut sanctuaire d'Europe.

Autre particularité rare de cette église de Sante Anne : le plancher qui a un sol caractéristique en bois, incliné, réalisé pour suivre la pente rocheuse située en dessous et qui monte jusqu'au chœur. »

famille macmanouche.com :"87ème périple"(5/19)  juillet/Août 2019

« In questo asilo aperto dalla religione in aiuto viandanti nei giorni 15 e 20 agosto 1883. La maesta di Umberto re d'italia

A perenne memoria del fausto avvenimento l'amministrazione riverente e grata questa lapide pose »

 ''Dans ce refuge ouvert par la religion pour aider les voyageurs, les 15 et 20 août 1883.

Sa Majesté Umberto roi d'Italie

En souvenir perpétuel de l’événement , l’administration respectueuse et reconnaissante pour la pose de cette plaque''

famille macmanouche.com :"87ème périple"(5/19)  juillet/Août 2019

La maison ''Casa Don Pepino''.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(5/19)  juillet/Août 2019

Depuis le sanctuaire, le fond de la vallée.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(5/19)  juillet/Août 2019

Au loin, le col de la Lombarde, frontière entre l'Italie et la France.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(5/19)  juillet/Août 2019
famille macmanouche.com :"87ème périple"(5/19)  juillet/Août 2019

A gauche la Cime Moravacciera (2377m), au centre le Pas Sainte-Anne (2308 m) et à droite la Cime du Lausfer (2538).

Après le pique-nique, nous grimperons jusqu'au lac Sainte-Anne...

______________________________________________________________

A bientôt pour la suite de ce 87ème périple'

___________________________________________________________________________

« Délaisse les grandes routes, prends les sentiers. !»

Pythagore

____________________________________________________________________________

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2019 2 30 /07 /juillet /2019 09:01

 

 

 

 

 

De Roquebrune-sur-Argens à Vernante (Italie)

Lundi 29 juillet 2019

Voilà plus de 3 semaines que nous sommes à Antibes et comme l'état de Fernande est stationnaire, on décide de s'échapper quelques jours pour retourner chez les cousins de MacManouche à Peveragno (Italie).

Nous quittons Antibes en voiture pour aller récupérer le camping-car au gardiennage de Roquebrune-sur-Argens (83380) et ensuite nous prenons la route, direction l'Italie.

Nous empruntons l'autoroute jusqu'à Saint-Laurent-du-Var, ensuite on passe le Col de Nice ==>

famille macmanouche.com :"87ème périple"(1/19)  juillet/Août 2019

== > puis le col de Braus avec ses lacets ==>

famille macmanouche.com :"87ème périple"(1/19)  juillet/Août 2019

==> ensuite le col Saint-Jean au-dessus duquel se dresse le fort du Barbonnet ==>

SOURCE :

https://fortification.pagesperso-orange.fr/fort_du_barbonnet.html

==> Après avoir traversé Sospel (06380) on passe par le Col du Pérus, ==>

famille macmanouche.com :"87ème périple"(1/19)  juillet/Août 2019

==> puis le col du Brouis, depuis lequel on aperçoit Breil-sur-Roya.

Ensuite, par la vallée de la Roya, nous grimpons jusqu'au Col de Tende. Après avoir patienté environ 20 minutes au pied du col à cause des travaux sur le nouveau tunnel, on peut enfin emprunter l'ancien tunnel pour passer en Italie. Puis c'est la descente sur Limone-Piemonte et enfin Vernante (12019 Cuneo - Italie) qui sera notre halte du soir.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(1/19)  juillet/Août 2019

L'aire pour dormir est un peu à l'écart de la ville, entre la route '' Strada Provinciale Valle Grande'' et le torrent ''Valle Grande''. Et une fontaine où Jaïka peut s'abreuver !

famille macmanouche.com :"87ème périple"(1/19)  juillet/Août 2019

Le rocher ''Croce della Moler'' (Croix de la Moler) où nous monterons demain.

Ce soir, nous serons seuls...

____________________________________________________________________

Coordonnées de cette aire  : (44° 14’ 17.8” E 7° 31’ 51”)

_______________________________________________________________

Petite balade à la ''Croce della Moler''

Mardi 30 juillet 2019

famille macmanouche.com :"87ème périple"(1/19)  juillet/Août 2019

Après un bonne nuit reposante, on peut aller jusqu'au rocher de la Moler.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(1/19)  juillet/Août 2019

Nous arrivons au pied du rocher qui est un lieu d'escalade.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(1/19)  juillet/Août 2019

Le rocher est percé par un tunnel.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(1/19)  juillet/Août 2019

Tunnel qui devait servir pour l'exploitation de l'ancienne carrière.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(1/19)  juillet/Août 2019

Nous venons de traverser le tunnel ==>

famille macmanouche.com :"87ème périple"(1/19)  juillet/Août 2019famille macmanouche.com :"87ème périple"(1/19)  juillet/Août 2019

==> et nous arrivons sur une plate-forme depuis laquelle nous dominons Vernante.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(1/19)  juillet/Août 2019

Panorama de la vallée de Vernante.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(1/19)  juillet/Août 2019

Le relief autour de Vernante et, au centre en arrière-plan, la Bisalta (parfois appelée la Besimauda) qui culmine à 2231 m d'altitude, reconnaissable grâce à ses 2 ''pics''.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(1/19)  juillet/Août 2019

Avant de regagner notre maison-sur-roues, on longe le torrent ''Valle Grande''.

famille macmanouche.com :"87ème périple"(1/19)  juillet/Août 2019

Malgré la canicule (nous sommes fin-juillet) le torrent n'est pas à sec !

famille macmanouche.com :"87ème périple"(1/19)  juillet/Août 2019famille macmanouche.com :"87ème périple"(1/19)  juillet/Août 2019

Le courant est bouillonnant !

famille macmanouche.com :"87ème périple"(1/19)  juillet/Août 2019

Après cette sympathique balade, on file en camping-car jusqu'au centre ville de Vernante.

Après le repas, visite de la ville...

____________________________________________________________________

Coordonnées de cette aire de Vernante : (44° 14’ 40.9” E 7° 31’ 55.9”)

______________________________________________________________

A bientôt pour la suite de ce 87ème périple'

___________________________________________________________________________

« Délaisse les grandes routes, prends les sentiers. !»

Pythagore

____________________________________________________________________________

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2019 3 17 /07 /juillet /2019 15:28

 

 

 

 

 

En avion, de Cannes à Saint-Tropez (retour)

Mercredi 17 juillet 2019

Ce petit périple en avion (piloté par Lucas) continue au-dessus de la Méditerranée jusqu'à Saint-Tropez où nous ferons demi-tour.

famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019

Mais avant, on longe la pointe des Issambres.

famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019

Après la pointe des Issambres, voici la pointe de l'Arpillon et le port de plaisance des Issambres, et, sur la gauche, la pointe des Sardinaux.

famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019

Survol du port de Sainte-Maxime

« Au XVIIIè siècle, Sainte-Maxime est un port modeste permettant le chargement de marchandises venant de la forêt des Maures. Le vin, l’huile, le liège, le bois, les grains et les légumes sont alors embarqués sur les tartanes, bateaux capables de transporter à moindre coût le fret d’un port à l’autre. 
A la fin des années 30, le port de commerce laisse place au port de plaisance. Agrandi en 1972, le port de Sainte-Maxime peut recevoir aujourd’hui des bateaux de 5 à 25 mètres et compte 800 anneaux.
 »
SOURCE : https://www.sainte-maxime.com/fr/we-like/flaneries-balades/sur-les-quais-du-port-de-sainte-maxime

famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019

Le golfe de Saint-Tropez et l'anse de Pampelonne.

famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019

Et voici Saint-Tropez.

« Capitale touristique internationale, devenu un mythe, St Tropez a contribué à la renommée de la Côte d'Azur. ==>

famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019

Lucas amorce un virage pour mieux nous faire admirer Saint-Tropez.

famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019

Survol du port de Saint-Tropez

== > St Tropez est devenu St Trop dès 1950, quand le monde artistique et intellectuel parisien, envoûté par le charme du petit port, descendait à St Trop pour l'été. S'y croisaient sur le port Sagan, Picasso, Prévert et beaucoup d'autres.
Le mythe s'est accentué avec l'arrivée de Brigitte Bardot dans les années 60, elle y est installée depuis plus de 20 ans. ==>

famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019

Le golfe de Saint-Tropez et, au premier plan, Saint-Tropez et son port.

==> Depuis St Tropez est devenu un des lieux préférés de séjour et détente du Tout-Paris mondain et de la Jet Set internationale... »

SOURCE : https://www.provenceweb.fr/f/var/sttropez/sttropez.htm

famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019

« Pampelonne : la plage mythique...

C’est une plage de sable fin de 7 km de long en forme de croissant à Saint-Tropez, qui mêle détente, fêtes et show business.

Les stars à Pampelonne :

Dans les années 1990, Pampelonne est un lieu incontournable pour les stars : Johnny Hallyday, Sylvester Stallone, Elton John, Paris Hilton…  Les célébrités veulent toutes se montrer sur cette plage, où tout a commencé dans les années 1950.
Pampelonne est alors une plage sauvage. Roger Vadim tombe sous son charme et décide d’y tourner le film " Et Dieu… créa la femme ", succès mondial avec Brigitte Bardot. 
Pampelonne devient alors l’endroit à la mode. »

SOURCE : https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/var/saint-tropez/pampelonne-nouveau-visage-plage-mythique-1653134.html

 

Ci-dessous, la vidéo (46s) du survol des plages de Pampelonne :

Nous survolons les plages de Pampelonne

famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019

Lucas vient de virer à 180° sur le Cap Taillat pour prendre la route du retour.

 

Ci-dessous, la vidéo (1mn08s) du survol de la Pointe  de la Douane et du  Cap Taillat.

Survol de la Pointe de la Douane, et l'avion est au-dessus du Cap Taillat.

famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019

Nous sommes sur le retour et nous (re)survolons le golfe de Saint-Tropez.

 

Ci-dessous, une autre vidéo (22s) : le survol du Cap de Saint-Tropez, la pointe de la Rabiou, et la petite baie des Canebiers entre le Cap St-Pierre et la Pointe du Cimetière.

Le Cap de Saint-Tropez, la pointe de la Rabiou, et la petite baie des Canebiers entre le Cap St-Pierre et la Pointe du Cimetière.

famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019

Toujours au-dessus du golfe de Saint-Tropez avec au premier plan la pointe de la Rabiou, à gauche Saint-Tropez et la petite baie des Canebiers et, au loin en face de la pointe de la Rabiou, Sainte-Maxime.

famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019

Saint-Aygulf et les étangs de Villepey.

famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019

« Les étangs de Villepey forment une des rares zones humides littorales de la région et constituent un site particulièrement intéressant pour sa flore, sa faune, ses paysages. Cet espace naturel protégé de 260 ha a été formé dans le delta de l’Argens, par les divagations du fleuve au fil des siècles et par les activités humaines d’extraction de sable. Aujourd’hui propriété du Conservatoire du Littoral, ce site est un lieu de préservation et de découverte de la richesse et de la fragilité de notre environnement. »

SOURCE : https://www.ville-frejus.fr/fr/services-et-infos-pratiques/environnement/espaces-naturels/les-etangs-de-villepey/

 

Ci-dessous, encore une vidéo (58s) : le survol de Fréjus 

Nous survolons Fréjus

famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019

La carrière des Grands Caous

famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019

La rade d'Agay et le Massif de l'Estérel.

famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019

« Le rastel d'Agay est un des sommets du massif de l'Esterel. Il domine Agay et plonge dans sa rade. Le rastel est reconnaissable grâce à ses stries obliques rouges qui tranchent avec la végétation. À son sommet, à 287 m, une table d’orientation permet de contempler la côte de Cannes jusqu'à Saint-Tropez »

SOURCE : https://fr.wikipedia.org/wiki/Rastel_d'Agay

famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019

Le sémaphore du Dramont

« Le Cap Dramont (127 m d’altitude), situé à Agay dans le Var, est un ancien volcan dominé par un beau sémaphore. Il est utilisé par la Marine Nationale pour la surveillance maritime, aérienne et terrestre. »

SOURCE : http://www.mountacala.fr/le-cap-dramont-le-semaphore-et-lile-dor

famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019

« Le viaduc d'Anthéor, pont ferroviaire en arc, a permis de relier l'est-Var au Comté de Nice dès 1862. Les travaux entrepris, très conséquents pour l'époque, ont duré 2 ans. On peut aujourd'hui observer les 9 arches qui soutiennent le pont à 25 mètres de hauteur au dessus de la route.
Durant la Seconde guerre mondiale, le viaduc subit des bombardements à plusieurs occasions, qui l'endommagèrent sans jamais le détruire entièrement. Il fut finalement détruit par les Alliés lors du Débarquement de Provence le 15 août 1944.

On peut d'ailleurs observer aujourd'hui des différences entre certains piliers, détruits et reconstruits à des périodes différentes. Une plaque commémorative du débarquement est aujourd'hui posée sur le troisième pilier, vantant le courage et le mérite du 1er Bataillon du 141ème Régiment de la 36ème Division d'Infanterie de l'U.S Army, débarqué à Anthéor le 15 août 1944. »

SOURCE : https://www.esterel-cotedazur.com/decouvrir/14-communes/saint-raphael/antheor/

famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019

Le rocher Saint-Barthélemy qui surplombe les calanques.

« Situé entre la mer et le Cap Roux, le rocher Saint-Barthélemy est un énorme monolithe dominant le paysage de l’Estérel. »

SOURCE : https://www.saint-raphael.com/fr/saint-raphael/nature/sites-remarquables/rocher-saint-bart%C3%A9lemy

 

famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019

Le relais du Pic de l'Ours

« Le pic de l'Ours se situe dans le massif de l'Esterel, sur le territoire de la commune de Saint-Raphaël, dans le département français du Var. Il culmine à 492 mètres d'altitude.(...)Un relais TDF haut de 56 mètres est installé à son sommet, pour une couverture TNT sur l'Est du Var et l'Ouest des Alpes-Maritimes. »

SOURCE : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pic_de_l%27Ours

famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019

Nous entrons dans la zone du golfe de la Napoule et l'on distingue, au loin sur la gauche, la piste de l'aérodrome.

famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019

Dans le flou de l'hélice , les îles de Lérins.

famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019

La pointe de la Galère et son petit port.

famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019

Le village du Trayas, dominé par le Pic de l'Ours.

famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019

La baie de Théoule.

famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019

Nous apercevons les pistes de l'aérodrome de Mandelieu.

 

Ci-dessous, l'avant-dernière vidéo (27s): survol de l'aérodrome de Mandelieu, avant l'atterrissage.

famille macmanouche.com :"86ème périple"(2/2) juillet 2019

Survol des terrains de sports de Mandelieu à l'approche de la piste d'atterrissage, pour être face à la mer.

 

Ci-dessous, la dernière vidéo (1mn34s): l'atterrissage sur l'aérodrome de Mandelieu

L'aterrissage sur l'aérodrome de Mandelieu

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : MacManouche.com
  • : voyages en camping-car à travers la France
  • Contact

Auteur Du Blog :

  • MacManouche.com

Rechercher

Les Articles Par Thèmes